Le natel des ados cachait une vidéo de décapitation

WinterthourLa police zurichoise a découvert des scènes violentes et pornographiques sur le téléphone de plusieurs écoliers, après une bagarre.

Les téléphones portables ont été saisis et les écoliers ont été remis à leurs parents.

Les téléphones portables ont été saisis et les écoliers ont été remis à leurs parents. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police municipale de Winterthour (ZH) a découvert une vidéo de décapitation sur les téléphones portables d'écoliers âgés de 12 à 14 ans. Il y avait aussi des vidéos violentes et pornographiques.

Les téléphones des écoliers ont été contrôlés après une bagarre entre adolescents, il y a une semaine. Un garçon de 13 ans a été blessé à la tête, a indiqué vendredi la police municipale de Winterthour (ZH).

Les agresseurs présumés, cinq jeunes âgés de 12 à 14 ans, ont été interpellés et interrogés. Leurs téléphones portables ont aussi été contrôlés. Sur plusieurs appareils, les policiers ont découvert une vidéo de décapitation. Les téléphones portables ont été saisis et les écoliers ont été remis à leurs parents.

La police a ensuite enquêté parmi les amis et proches des cinq agresseurs présumés. Sur plusieurs portables, les policiers ont trouvé la même vidéo de décapitation. Ils ont aussi découvert des vidéos pornographiques interdites ou montrant des scènes de violence. Tous les téléphones ont été saisis et des procédures pénales ont été ouvertes. (ats/nxp)

Créé: 19.07.2019, 12h57

Articles en relation

Une vidéo violente révolte des Lausannois par centaines

Faits divers Un petit film, diffusé samedi sur la page Facebook d’un groupe d’extrême droite, montre un jeune tabassant un handicapé mental. La police a dû intervenir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.