Passer au contenu principal

Monsieur protection des données est ok avec l'«Etat fouineur»

Le nouveau préposé fédéral, Adrian Lobsiger défend la loi sur le renseignement combattue par référendum.

Adrian Lobsiger, issu de FedPol, vient d’entrer dans ses nouvelles fonctions: «Le résultat obtenu aujourd’hui représente un compromis entre les besoins de sécurité et la défense des libertés individuelles.»
Adrian Lobsiger, issu de FedPol, vient d’entrer dans ses nouvelles fonctions: «Le résultat obtenu aujourd’hui représente un compromis entre les besoins de sécurité et la défense des libertés individuelles.»
Keystone

Sa nomination avait suscité quelques crispations sous la Coupole en mars dernier. D’aucuns s’inquiétaient de l’arrivée d’un ancien haut cadre de l’Office fédéral de la police (FedPol) au poste de préposé à la protection des données. A 55 ans, Adrian Lobsiger entame son mandat alors que les défis ne manquent pas en matière de défense des libertés individuelles. Première bataille: la future loi sur le renseignement, en votation le 25 septembre. Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.