Passer au contenu principal

«Monmon» veille jalousement sur un bijou lacustre vieux de 80 ans

Son voilier est un des plus vieux bateaux naviguant sur le lac de Neuchâtel. Claude-André Brunner l’a hérité de son grand-père.

Claude-André Brunner, dit «Monmon», à la barre de son Spyr de 1932.
Claude-André Brunner, dit «Monmon», à la barre de son Spyr de 1932.
JEAN-PAUL GUINNARD

«J’en ai pris des tirées de cheveux et des coups de pied au derrière, gamin, quand mon grand-père était à la barre!» se souvient Claude-André Brunner, en servant un énième coup de rosé aux copains avant le départ de la Rencontre des Vieux Bateaux de Chevroux. Apparemment, cet ancien boucher-charcutier d’Yverdon, mais résidant à Grandson, n’a gardé aucune rancune vis-à-vis de cet aïeul dont il a hérité le surnom de «Monmon» et l’un des plus anciens voiliers naviguant sur le lac de Neuchâtel. Car où qu’il se pointe, le Spyr, un 6 m JI (pour jauge internationale) construit en 1932 dans le bassin d’Arcachon, est une star parmi les vieux gréements.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.