Le million de la discorde qui agite l'évêque de Coire

Eglise catholique Mgr Vitus Huonder revendique 1,2 million de francs d'un fonds alimenté par les Zurichois. Une somme qui devait financer la création d'un évêché de Zurich.

Un nouveau litige s'annonce entre Mgr Vitus Huonder et les catholiques zurichois.

Un nouveau litige s'annonce entre Mgr Vitus Huonder et les catholiques zurichois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Il est clair que l'ordinariat de l'évêché n'a pas droit juridiquement sur ce fonds. Mais il y a absolument droit moralement,», écrit une missive épiscopale dont fait mention la SonntagsZeitung et dont l'ats a obtenu une copie. Puisqu'un «évêché de Zurich» ne semble plus réaliste, se pose la question de l'utilisation de l'argent de ce fonds, poursuit la lettre.

Mgr Vitus Huonder propose de consacrer chaque tiers à un projet dans la culture, la formation et le social. Dans le domaine culturel figure la rénovation du château épiscopal, à laquelle 400'000 francs seraient consacrés. La même somme irait, dans le domaine de la formation, au séminaire St-Luzi de Coire. La section grisonne de Caritas recevrait la moitié des 400'000 francs restants, l'autre allant à l'Aide suisse pour la mère et l'enfant, une fondation opposée à l'avortement.

A Zurich, l'idée passe mal. Le président du Synode Benno Schnüriger interprète la lettre comme une menace, qui pourrait déclencher des protestations. Il se demande si l'évêque de Coire est même habilité à se mêler des affaires zurichoises, a confirmé un porte-parole du Conseil synodal.

«Pure provocation»

L'utilisation de l'argent qu'il propose est trop arbitraire et la donation prévue aux anti-avortement une pure provocation, estime Benno Schnüriger. Les rénovations au château sont habituellement financées par les propres moyens de l'évêque, rappelle-t-il. Selon la SonntagsZeitung, des catholiques zurichois soupçonnent Vitus Huonder de vouloir encourager le projet controversé de musée des trésors du chapitre cathédral.

Le porte-parole de l'évêque conteste ces allégations. L'argent est proposé pour le château en tant que bâtiment administratif, ce qui n'a rien à voir avec le musée, écrit Giuseppe Gracia dans une prise de position.

Dissolution pas certaine

Les convoitises de l'évêché de Coire ont été éveillées par un postulat dont débattra le synode des catholiques zurichois le 7 décembre. Le Conseil synodal est prié d'examiner s'il est possible de soumettre au synode une proposition de nouvelle destinée pour l'argent accumulé. Il n'est donc même pas sûr que le fonds soit dissous. Le synode, soit le parlement de l'Eglise, aura le dernier mot. (ats/nxp)

Créé: 03.12.2017, 15h24

Articles en relation

L'évêque de Coire restera encore deux ans

Suisse Le pape François a accepté la démission de Vitus Huonder pour Pâques 2019 seulement. Il est contesté pour ses positions ultra-conservatrices. Plus...

La nomination d'un évêque pour Coire patine

Grisons Le nonce apostolique à Berne refuse la mise en place d'un administrateur au diocèse de Coire après le départ en retraite prochain du controversé évêque Vitus Huonder. Plus...

La fin de règne de l’évêque de Coire suscite l’espoir

Religion A 75 ans, le très controversé Vitus Huonder prend sa retraite. Des fidèles appellent le pape à ne pas le remplacer. Plus...

Plaintes contre l'évêque de Coire classées

Homosexualité Pink Cross et deux particuliers avaient déposé plainte contre Mgr Huonder pour incitation au crime ou à la violence. Plus...

Plaintes contre l'évêque Vitus Huonder classées

Eglise et homosexualité Le Ministère public a estimé que les conditions n'étaient pas remplies dans les plaintes pour incitation au crime ou à la violence contre le prélat qui avait tenu des propos homophobes. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Affaire Maudet: nouvelle révélation
Plus...