Milliard de cohésion: Maurer en attendait plus

Union européenneUeli Maurer n'est pas satisfait du milliard de cohésion destiné à l'UE afin d'y réduire les inégalités. «Les banques suisses ont besoin d'un accès aux marchés», estime-t-il.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre des finances Ueli Maurer n'est pas entièrement satisfait de l'issue des négociations entre la Suisse et l'Union européenne (UE) sur le milliard de cohésion. Il a pointé mardi des manques du côté de Bruxelles dans le secteur des marchés financiers.

Lors de sa visite en Suisse fin novembre, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a promis que ses services s'attelleraient début décembre au dossier de la reconnaissance d'une équivalence pour les bourses. Or «c'est ce que nous avions déjà», a dit M. Maurer à l'émission «Rendez-vous» de la radio alémanique SRF.

Et ce n'est pas suffisant: les banques suisses auraient bien eu besoin d'un accès aux marchés, a martelé le conseiller fédéral. Pour l'heure, cet accès ne leur est toujours pas garanti. «Nous attendions quelque chose de plus de la part de la Commission européenne», a déclaré Ueli Maurer. Lui et son département se retrouvent à présent à négocier «à petits pas un meilleur accès aux marchés» qu'auparavant avec les Etats voisins les plus importants.

Jusqu'ici, la Suisse a pu dégager une solution bilatérale avec l'Allemagne. L'accord est entré en vigueur en 2015. Rien de tel cependant avec l'UE, cas dans lequel les accords bilatéraux ne peuvent pas remplacer une solution institutionnelle. Car si l'UE modifie sa législation, les accords bilatéraux risquent de tomber.

Moyen de pression

Mi-septembre, l'Association suisse des banquiers (ASB) demandait au Conseil fédéral d'utiliser le milliard de cohésion comme moyen de pression envers l'UE. Elle exigeait que le gouvernement le lie à la reconnaissance d'une équivalence des lois suisses dans le domaine financier et à l'accès au marché européen.

A la venue de M. Juncker, le Conseil fédéral a promis de verser 1,3 milliard de francs à l'UE sur dix ans. PLR et UDC ont critiqué l'attitude du gouvernement, qui selon eux a promis cette somme sans exiger de contrepartie intéressante. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2017, 16h12

Articles en relation

Ignazio Cassis défend le milliard de cohésion

Parlement Le nouveau chef du DFAE a défendu, pour sa première intervention au Parlement, cette somme destinée à l'UE pour réduire les inégalités. Plus...

Grandes attentes pour la venue de Juncker à Berne

Suisse Le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker est en visite ce jeudi en Suisse. Il sera question du milliard de cohésion. Plus...

Berne aurait approuvé le milliard de cohésion

Suisse-UE Selon la presse dominicale, le Conseil fédéral aurait accepté de verser cette somme à l'UE. Il annoncera sa décision jeudi lors de la visite de Jean-Claude Juncker. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...