Migros met Globus et Interio en vente

SuisseLe géant orange lance jeudi un appel à repreneurs pour ses filiales Globus, Interio, m-way et Depot, dans le cadre d'une «réorientation stratégique».

Le géant orange met plusieurs de ses filiales en vente.

Le géant orange met plusieurs de ses filiales en vente. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Migros s'est lancé dans une importante restructuration de ses activités avec l'objectif de se défaire des filiales comme Globus ou Interio, en difficultés ou dont le concept n'est plus en phase avec la philosophie du groupe. Plusieurs milliers d'employés sont concernés par ces mesures.

Le processus de mise en vente, qui a été formellement lancé mercredi soir, n'a pas été un choix facile pour le patron du groupe Fabrice Zumbrunnen, qui a pris les commandes début 2018. «Globus et Interio appartiennent depuis plus de 20 ans au groupe Migros», a-t-il rappelé.

Selon ce dernier, le géant orange «n'est plus le meilleur propriétaire» pour ces filiales, dans un contexte d'évolution rapide des habitudes de consommation et des marchés. Concrètement, la direction a lancé jeudi un appel à repreneurs pour ses grands magasins Globus, le spécialiste de l'ameublement Interio, le distributeur de vélos électriques m-way et la filiale de décoration d'intérieur Gries Deco (Depot) dans le cadre d'une «réorientation stratégique».

Couper court aux rumeurs

Avec cette stratégie de communication peu commune, le président de la direction générale a précisé avoir voulu couper court aux rumeurs avec cette annonce précoce. «Il était pour nous extrêmement important de trouver les bons repreneurs et avant tout d'informer les collaborateurs directement touchés. Nous voulions éviter que des rumeurs amènent une certaine nervosité dans les équipes», a dit le Romand.

Si l'annonce a été précoce, le géant orange a insisté sur la volonté de prendre le temps pour trouver les bons repreneurs. «Nous ne cherchons pas une solution rapide, mais des sociétés qui sont prêtes à investir» dans les filiales mises en vente, a déclaré Fabrice Zumbrunnen lors d'une conférence de presse à Zurich.

Le patron du géant orange a précisé que l'objectif était de mener le processus de vente «avec soin» et de pouvoir être en mesure «de donner des noms et trouver les bons repreneurs dans le courant 2020».

Des acquéreurs se sont manifestés

Concernant l'avenir des collaborateurs concernés par ces cessions, Fabrice Zumbrunnen n'a pas apporté de précision, soulignant que le processus de vente avait à peine été lancé. De potentiels acquéreurs, suisses et étrangers, se sont déjà manifestés, de l'aveu du CEO.

Concernant notamment Globus, sous contrôle de Migros depuis 1997, l'accent exercé sur le segment haut de gamme voire du luxe a éloigné la chaîne des valeurs fondamentales de son actuel propriétaire.

Quant aux 11 surfaces de ventes d'Interio, gérées de manière quasiment indépendantes, elles n'offrent pas suffisamment de synergies potentielles avec Migros. Le développement de la société ne s'est pas passé «comme prévu au sein du marché extrêmement compétitif de la vente de meubles».

Performance mitigée

En date du mois de juin, le groupe Gries Deco (Depot) employait 3836 équivalents temps plein dont 229 en Suisse, Globus en comptait 2601, m-way 105 et Interio 324 sur un total de 106'622 employés au niveau de l'ensemble du groupe Migros.

Les activités que le géant orange veut céder ont réalisé des performance variées l'année dernière. Alors que les grands magasins Globus ont vu leur chiffre d'affaires baisser de 5,7% à 808 millions de francs, la chaîne de distribution Depot a vu ses ventes croître de 2,5% à 554 millions. M-way a maintenu ses recettes à 40 millions. Celles d'Interio ne sont pas détaillées.

L'objectif du géant orange est de «se recentrer sur ses priorités stratégiques» que sont la grande distribution, le commerce de proximité, le e-commerce, la santé et les segments spécialisés comme Do it Garden, OBI, melectronics, micasa, SportXX et Bike World. En vendant certaines activités, «le groupe souhaite dégager des fonds supplémentaires afin d'investir plus de ressources dans ses secteurs d'activité stratégiques», a précisé Migros.

Le géant helvétique de la grande distribution est engagé dans une refonte de ses activités. Lundi, la coopérative Migros Suisse orientale avait annoncé la suppression de 90 postes, afin de faire face à une concurrence accrue.

Jusqu'à 290 postes supprimés

Mi-2018, le groupe avait indiqué supprimer d'ici trois ans 290 postes à plein temps dans le cadre d'une restructuration de ses services administratifs centraux. L'année dernière, la restructuration en profondeur de Globus avait pénalisé les résultats de Migros. Le chiffre d'affaires a progressé de 1,4% à 28,5 milliards de franc et le résultat opérationnel (Ebit) a augmenté de 7,8% à 651 millions.

L'amélioration de la profitabilité doit se poursuivre. «La rentabilité du groupe est sur le bon chemin», a affirmé M. Zumbrunnen. Après l'amélioration du résultat d'exploitation (Ebit) observée en 2018, le dirigeant s'attend à ce que ce soit «encore le cas cette année», sans plus de précision. (ats/nxp)

Créé: 27.06.2019, 16h14

Articles en relation

Migros est à la peine en Suisse romande

Distribution Les ventes du principal détaillant helvétique reculent en deçà de la Sarine. Des défis s’imposent au géant orange dans tout le pays. Plus...

Migros Suisse orientale biffe 90 postes

Distribution La concurrence croissante contraint la branche suisse orientale de Migros à se séparer d'une partie de son personnel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.