Passer au contenu principal

Les mesures antidumping ne sont plus taboues pour Cassis

Pour aboutir dans les négociations avec l’UE, Cassis est prêt à transiger sur les lignes rouges. La gauche hurle et l’UDC rigole.

Ignazio Cassis contredit les «lignes rouges» que le Conseil fédéral s’était fixées dans ses négociations sur un futur accord institutionnel.
Ignazio Cassis contredit les «lignes rouges» que le Conseil fédéral s’était fixées dans ses négociations sur un futur accord institutionnel.
Keystone

Ignazio Cassis lance une nouvelle fois un gros pavé dans la mare politique. Après avoir remis en cause le droit au retour des réfugiés palestiniens, il détonne cette fois dans les négociations avec l’Union européenne (UE). Il se dit prêt à lâcher du lest sur les mesures d’accompagnement. Ce changement de cap important, révélé mercredi par la radio publique alémanique, a provoqué la colère de la gauche. Il contredit les «lignes rouges» que le Conseil fédéral s’était fixées dans ses négociations sur un futur accord institutionnel.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.