Passer au contenu principal

Votations 24 septembreMenu copieux en Suisse alémanique et au Tessin

Plusieurs cantons alémaniques convoquaient ce dimanche leurs citoyens aux urnes pour décider d'école, d'hôpitaux ou encore de soutien à la culture et d'aide au logement.

Des votations locales ont lieu dans sept cantons alémaniques ce 24 septembre.
Des votations locales ont lieu dans sept cantons alémaniques ce 24 septembre.
Keystone

Outre Zurich et Lucerne, cinq autres cantons alémaniques convoquaient leurs citoyens aux urnes pour des objets de votation ce 24 septembre.

Schaffhouse: horaires scolaires et tourisme

Schaffhouse, le nombre d'heures d'enseignement à l'école obligatoire est désormais inscrit dans la loi. Les citoyens du canton ont plébiscité dimanche une initiative populaire en ce sens, soutenue par le parlement. Les initiants entendaient ainsi empêcher toute mesure d'économies en la matière. Les votants ont adopté l'initiative «Pas de suppression - Une école qui a un avenir» à 78,10% des voix. Le nombre actuel de 259 heures d'enseignement est à présent fixé dans la loi scolaire. Un comité avait lancé l'initiative après que le gouvernement avait annoncé en 2014 son intention de supprimer 14 périodes pour des raisons d'économies dès la rentrée 2018. La situation financière du canton s'est toutefois améliorée, ce qui a incité le législatif à soutenir l'initiative à l'unanimité.

Les Schaffhousois ont aussi dit «oui» à 62,86% à une nouvelle mouture de la loi sur le tourisme. Les autorités leur proposaient une contribution de 250'000 francs et l'introduction d'une taxe de séjour de 2,50 francs par nuitée.

Bâle-Campagne: cinq objets!

Toute hausse d'impôt sera désormais soumise au référendum facultatif à Bâle-Campagne. Le canton disposera en outre d'un frein à l'endettement à plusieurs niveaux et d'un plan financier sur plusieurs années. Ses citoyens ont approuvé en ce sens un programme de redressement des finances cantonales. Les votants ont adopté cette réforme dimanche à 54,98%. Le programme de redressement des finances contenait notamment un contre-projet à une initiative de l'UDC. Cette dernière exigeait un référendum automatique en cas de hausse d'impôt ou de nouvel impôt. Les citoyens l'ont toutefois rejetée à 53,28%.

Les votants en outre refusé à une majorité de 53,41% une initiative demandant d'assouplir la protection des employés de l'Etat contre les licenciements. Par ailleurs, les parents qui envoient leurs enfants dans une école privée ne recevront plus de contribution financière du canton. Celle-ci s'élevait à 2500 francs par enfant scolarisé. Les citoyens ont accepté à 58,69% de la supprimer, sur proposition des autorités qui visent ainsi à économiser 3 millions de francs. Enfin, les citoyens de Bâle-Campagne ont rejeté à 56,87% un projet de tronçon de 300 mètres reliant deux lignes de tram entre Binningen (BL) et Bâle. Les travaux auraient coûté 14 millions de francs au canton.

Soleure: formation continue des médecins

Soleure adhère à la convention intercantonale sur le financement de la formation continue des médecins dans les hôpitaux (CFFP). Les citoyens du canton ont donné leur feu vert dimanche à 71,00% à une contribution de 2 millions de francs par an. Soleure est le treizième adhérent. La convention entrera en vigueur si 18 cantons y participent.

Uri: nouvel hôpital

Les Uranais disposeront d'un nouvel hôpital cantonal dès la fin 2022. Ils ont fortement plébiscité dimanche un crédit de préfinancement de 115 millions de francs pour sa construction. Les travaux doivent commencer en 2019. Les citoyens du canton ont soutenu le crédit à une majorité écrasante de 85,49%. Les votants ont en outre approuvé à 87,20% une révision de la loi sur l'hôpital cantonal. Les décisions concernant l'établissement seront désormais prises par voie d'ordonnance, à l'exception des principes essentiels, qui resteront soumis à des modifications de loi.

Schwyz: financement de la culture

Le canton de Schwyz résilie l'accord sur le cofinancement des institutions culturelles des villes de Zurich et de Lucerne. Dès 2021, il leur apportera son soutien de 1,8 million de francs par le biais de son fonds de loterie plutôt qu'à travers son propre budget. Les citoyens du canton en ont décidé ainsi dimanche en votation. Les Schwyzois ont approuvé à 55,88% la proposition des autorités. Les citoyens du canton ont en outre décidé à 56,35% d'abroger la loi de soutien à l'habitat et à la propriété. Au total, plus d'un millier de personnes âgées, d'invalides, de personnes en formation ou membre du personne soignant ne toucheront plus d'allocation cantonale pour leur loyer dès 2021. Leur logement continuera toutefois d'être subventionné jusqu'en 2027 par la Confédération, mais de manière réduite.

Tessin: éducation civique au menu

Les élèves tessinois auront au moins deux heures d'éducation civique par mois. Le peuple a approuvé , à près de deux contre un, une modification de la loi scolaire dans ce sens. Le texte a été adopté à 63,4%. Cette modification de la loi scolaire fait suite à une initiative populaire élaborée en 2013. Selon le responsable cantonal de l'éducation Manuele Bertoli (PS), elle pourrait entrer en vigueur dès la rentrée 2018. Intitulé «Civica», le cours d'éducation civique sera obligatoire aux niveaux secondaires I et II, à raison de deux heures par mois au minimum. Il doit permettre aux jeunes de développer leurs connaissances des institutions politiques ainsi que des droits et devoirs du citoyen. L'emploi du temps des élèves ne s'en trouvera pas alourdi, puisqu'il est prévu de diviser le cours jusqu'ici intitulé «histoire et éducation civique». C'est sur ce point que les critiques étaient les plus vives.

HES bernoise à Bienne

Plus rien ne s'oppose à la construction du campus Biel/Bienne de la HES bernoise. Les citoyens biennois ont accepté l'octroi en droit de superficie au canton de Berne de l'aire qui abritera le nouveau bâtiment. Ils ont aussi approuvé un crédit de 14,5 millions qui permet à la Ville de racheter les dernières parcelles de ce site qui appartiennent encore à des privés. Ce crédit de 14,5 millions de francs servira également à financer partiellement la démolition des bâtiments, l'assainissement des sols ainsi que des fouilles archéologiques. Tous les partis politiques recommandaient d'accepter ces deux objets. L'octroi d'un droit de superficie de l'Aire Feldschlössli au canton a été accepté par 9127 voix contre 1533 et le crédit d'engagement par 8742 voix contre 1875.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.