Passer au contenu principal

SuisseLes marchés bénéfiques aux caisses de pensions

Les institutions de prévoyance professionnelle, qui restent menacées par les changements démographiques en cours, ont en conséquence coupé dans les prestations.

Swisscanto constate une montée en puissance de l'immobilier dans les placements, avec 22,8% en 2017, contre 19,9% en 2008.
Swisscanto constate une montée en puissance de l'immobilier dans les placements, avec 22,8% en 2017, contre 19,9% en 2008.
Keystone

Le taux de couverture des caisses de pension suisses a cumulé en moyenne à 114%, un niveau jamais atteint depuis la crise de 2008. Les marchés financiers ont largement contribué à cette performance avec 63 milliards de francs, soit trois fois plus que les apports des assurés actifs.

Les assurés actifs et les employeurs ont contribué à hauteur de 18,5 milliards respectivement 26,5 milliards, selon une étude publiée mardi par Swisscanto. Le rendement des caisses de pension helvétiques a atteint en moyenne 7,6%, soit plus du double que le rendement affiché l'année précédente.

La grande majorité des institutions, soit plus de 90%, ont atteint une performance supérieure à 5%. Les portefeuilles dotés d'une forte proportion en actions et ceux dont la valeur dépasse les 500 millions de francs se démarquent clairement du lot.

Swisscanto constate par ailleurs une montée en puissance de l'immobilier dans les placements, atteignant 22,8% à fin décembre, contre 19,9% en 2008. Il s'agit d'une particularité suisse, précise le spécialiste des fonds de placement, de la gestion de fortune et de la prévoyance professionnelle et privée, contrôlé par la Banque cantonale de Zurich.

Prestations coupées

Malgré la bonne situation à la fin de l'année, les institutions de prévoyance professionnelle demeurent menacées par les changements démographiques en cours, affirment les spécialistes de Swisscanto. Afin d'écarter ce risque, elles ont coupé dans les prestations.

«Afin de garantir leur stabilité financière, les caisses de pension ont encore réduit le nombre de nouveaux entrants. Dans ce contexte, il est surprenant qu'il y ait encore plus de la moitié des départs à la retraite anticipés», s'étonne René Raths, administrateur de Swisscanto, cité dans le communiqué.

Le taux de conversion, utilisé pour calculer les rentes sur la base de l'avoir vieillesse, a été fixé en moyenne à 5,9% pour 2018, ce qui représente un recul de près d'un point depuis la crise financière (6,8% en 2008).

Le taux technique de référence - une recommandation fournie par un aréopage de spécialistes - a également été raboté, passant à 2% en 2017 contre 3,6% dix ans plus tôt. Cet indicateur permet aux caisses de déterminer quel rendement elles comptent obtenir sur le long terme.

Consolidation attendue

Selon Swisscanto, les fondations collectives sont plus vulnérables que les caisses de pension d'entreprises, car leurs statuts leur imposent souvent des taux de conversion élevés qui les obligent à surperformer le marché afin de rester attractives. Une consolidation est attendue auprès de ces institutions.

L'étude sur les caisses de pension englobe 535 institutions qui représentent des avoirs de 680 milliards de francs et 4,1 millions d'assurés. Sur ce total, 3,2 millions sont actifs et 0,9 million sont à la retraite. Les participants couvrent plus des trois quarts du marché suisse, selon Swisscanto.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.