Passer au contenu principal

AgricultureLe manque de beurre guette aussi la Suisse

Dans les supermarchés français, les rayons ont de la peine à être approvisionnés en raison d'une pénurie. En Suisse, les stocks n'ont jamais été aussi bas depuis 2008.

En Suisse aussi, les réserves de beurre diminuent.
En Suisse aussi, les réserves de beurre diminuent.
Keystone

On en parle beaucoup depuis quelques semaines: la France souffre d'une pénurie de beurre. Près 30% de la demande n'a pas été satisfaite en grande surface entre le 16 et le 22 octobre, selon une étude publiée samedi par le cabinet Nielsen, un chiffre pouvant atteindre 46% dans certains magasins. Explication: les risques de pénurie évoqués dans les médias ont entraîné une forte accélération des ventes, qui s'explique notamment par la volonté de stockage des consommateurs. Du coup, les rayons sont pratiquement vides, en particulier dans les supermarchés.

Si la Suisse n'en est pas encore là, la situation devient toutefois tendue. En effet, selon leTages-Anzeiger, les stocks de beurre fondent peu à peu aussi dans notre pays. Selon l'Organisation Sectorielle pour le Beurre (OS Beurre), il n'en resterait que 1800 tonnes en réserve.

Une situation due aux ventes de beurre à partir de crème de lait qui ont augmenté de 20% cette année. Ceci alors que la production a reculé, en raison notamment de la baisse de la production laitière. Du coup, les stocks sont très bas. Une situation que la branche n'avait plus connue depuis 2008, selon Peter Ryser, directeur général de OS Beurre interrogé par le BauernZeitung.

Prix à la hausse aussi en Suisse

Corollaire: le prix du beurre est à la hausse en Suisse. Et Migros souhaiterait répercuter cette hausse sur les consommateurs, selon le Tagi. Sans préciser toutefois l'ampleur de l'augmentation. Contrairement à Coop, où le prix du beurre de cuisine est déjà passé de 2,95 à 3,10 francs ce mois-ci

Pourtant, les prix du beurre augmentent nettement moins rapidement en Suisse qu'à l'étranger. Au grand dam du président de l'Union suisse des paysans, Markus Ritter qui n'hésite pas à parler d'une situation intenable. «Le commerce et les distributeurs abusent sans vergogne de leur pouvoir», se plaint-il.

Mais comment en est-on arrivé là? La pénurie en France, 2e producteur européen derrière l’Allemagne, n’est qu’une nouvelle manifestation de la profonde crise de la filière laitière que connaît l'Hexagone depuis 2009. À cela s’ajoute une mauvaise récolte de fourrages pour l’hiver et une baisse du nombre d’exploitations laitières due à des faillites.

Mais si le beurre vient à manquer, c'est aussi en raison des marchés mondiaux du beurre qui sont orientés à la hausse. Chaque année la demande mondiale pour le lait et les produits laitiers progresse en effet en moyenne de 2,5 % par an, rapporte ainsi France TVinfo. Ceci en raison notamment d’un retour en grâce du beurre dans nos assiettes dont plusieurs études scientifiques vantent les mérites.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.