Manifestation contre l'extrême droite à Berne

ExtrémismeEnviron 300 personnes ont participé samedi soir à une manifestation contre l'extrémisme de droite. La «promenade du soir antifasciste», comme l'appellent les organisateurs, a eu lieu dans le calme.

Image d'illustration. Photo d'archives.

Image d'illustration. Photo d'archives. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les participants ont défilé de la gare au centre culturel alternatif de la Reitschule en passant par la place fédérale. La marche a duré environ une heure.

Certains manifestants étaient cagoulés ou masqués, notamment avec des masques de carnaval, a constaté un journaliste de l'ats sur place. Ils ont scandé «Berne reste sans nazis» ou «siamo tutti antifascisti» («nous sommes tous antifascistes»).

Quelques fumigènes ont été allumés. La police était elle présente à plusieurs endroits, mais elle n'est pas intervenue.

La manifestation non autorisée était tolérée par la police car elle n'avait donné lieu au préalable à aucune annonce concrète de violence et parce qu'une manifestation non autorisée n'est pas passible de sanction à Berne.

A l'origine, le rassemblement devait servir de contre-manifestation à une marche au flambeau d'extrémistes de droite à travers la capitale. Les organisateurs de cette marche l'ont finalement annulée car elle coïncidait avec le carnaval de Berne. (ats/nxp)

Créé: 17.02.2013, 09h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Ukrainiens se choisissent un humoriste comme président
Plus...