Une manif' non autorisée dégénère à Bâle

SuisseLa police est intervenue mercredi soir à Bâle pour disperser une manifestation non autorisée en soutien à des squatteurs évacués.

La police a procédé au contrôle d'identité de sept personnes avant de les relâcher. (Image d'illustration)

La police a procédé au contrôle d'identité de sept personnes avant de les relâcher. (Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une manifestation non autorisée a dégénéré mercredi soir à Bâle en heurts avec la police, qui a tiré des balles en caoutchouc pour disperser les protestataires. Quatre policiers ont été blessés, a indiqué le Département de la justice et de la sécurité de Bâle-Ville.

Peu avant 22h00, quelque 200 personnes se sont rassemblées près de la caserne militaire. Elles ont ensuite marché en direction de la Schwarzwaldallee, en tirant des pétards et des engins pyrotechniques, précise le communiqué du département.

Leur progression a été interrompue une demi-heure plus tard par la police. Des heurts ont éclaté. Des manifestants ont érigé une barricade et ont lancé des pierres, des fusées pyrotechniques et des pétards sur les forces de l'ordre, qui ont riposté avec des balles en caoutchouc, selon la police. Les protestataires se sont alors dispersés en petits groupes.

Evacuation d'un squat

La police a procédé au contrôle d'identité de sept personnes avant de les relâcher. Un des agents blessés a été emmené à l'hôpital. Une voiture et un abri pour le tram au moins ont été endommagés durant les heurts.

Les manifestants scandaient des slogans de soutien à des squatteurs évacués dans l'après-midi du logement qu'ils occupaient, la Schwarze Erle, située à la Schwarzwaldallee. La Schwarze Erle, un ancien bordel, est un squat depuis janvier 2015, où se déroulent des concerts et différents événements.

(ats/nxp)

Créé: 24.08.2017, 03h15

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mugabe démissionne
Plus...