La maman des jumelles disparues se lance à l'assaut de l’Himalaya

SolidaritéIrina Lucidi, la mère des fillettes disparues à Saint-Sulpice en 2011, se lance lundi dans un périple en deux-roues pour promouvoir sa fondation, Missing Children Switzerland.

La maman des jumelles disparues s'est ntraînée dans les Alpes française avant son départ pour l'Inde.

La maman des jumelles disparues s'est ntraînée dans les Alpes française avant son départ pour l'Inde. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elle l'annonçait il y a deux semaines par une photo publiée sur les réseaux sociaux: Irina Lucidi, la maman des jumelles disparues à Saint-Sulpice en 2011, a décidé de gravir l’Himalaya indien à vélo avec quelques amis. Le périple débute lundi à New Dehli et durera dix jours, le long des rives du Gange et dans la région de l'Himalaya. Avant de parcourir les 500km du parcours et gagner Badrinath, à 3100m d'altitude, Irina Lucidi s'est entraînée dans les Alpes françaises sur les routes qu'emprunte le Tour de France.

Pour promouvoir Missing Children, la fondation qu'elle a créée après la disparition de ses deux filles, Irina Lucidi a lancé une campagne de crowdfunding sur le site GivenGain, intitulé «Cycling Himalya for Missing Children».

Le voyage indien vise notamment à promouvoir et à financer la ligne d'aide téléphonique 0848 116 000, créée à destination des familles confrontées à la disparition d’un mineur en Suisse.

Premières statistiques

A l'occasion de cette levée de fonds, la fondation Missing Children communique les premiers chiffres en rapport avec son activité. Créé en 2011, l'organisme vise à accompagner les familles suite à la disparition de leur enfant. Ces premières statistiques concernent les cas traités en 2013 et 2014. Missing Children a ainsi soutenu des dizaines de familles dans 18 cantons en Suisse, indique la porte-parole Alessandra Cossu. «Le nombre de cas totaux sera communiqué à la fin de l'année.»

Dans 39% des cas traités par Missing Children, il s'agissait de fugues, 41% d'enlèvements parentaux, 10% d'enlèvements de tiers connus ou inconnus et 10% d'enlèvements non définis. Une partie des cas traités étaient des cas de prévention d’enlèvements parentaux, indique la fondation.

Une première soirée de soutien sur invitation se déroulera par ailleurs le 28 août dans le cadre du festival Luna Classics, sous le parrainage du célèbre violoncelliste français Gautier Capuçon.

(TDG)

Créé: 22.08.2014, 15h13

Articles en relation

«Les jumelles sont avec moi à chaque instant de ma vie»

INTERVIEW Deux ans jour pour jour après l’enlèvement des jumelles Alessia et Livia, 6 ans, leur mère, Irina Lucidi, se confie en exclusivité. Plus...

La vie reprend pour la maman de Livia et d’Alessia

DISPARITION DES JUMELLES De retour d’un voyage salutaire en Asie, Irina Lucidi a repris le travail jeudi. Plus...

Une image d'Irina Lucidi sur le site de sa campagne de financement. (Image: DR)

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Tessin uni derrière Cassis
Plus...