Passer au contenu principal

DialogueLa Maison des religions s'est ouverte à Berne

Cinq communautés religieuses disposent désormais d'un lieu de culte sous un même toit, une situation inédite en Suisse.

Un temple bouddhiste a notamment été aménagé (14 décembre).
Un temple bouddhiste a notamment été aménagé (14 décembre).
Keystone

La Maison des religions à Berne a ouvert officiellement ses portes dimanche 14 décembre. Cinq communautés religieuses disposent désormais d'un lieu de culte sous un même toit, une situation inédite en Suisse. Cette cohabitation entend faciliter le dialogue entre les cultures et l'intégration des migrants.

Un temple hindou, une mosquée, une chapelle chrétienne, un temple bouddhiste et une salle de prière pour les alévis y ont été aménagés. Un espace commun devra favoriser les rencontres entre les représentants de ces différentes communautés religieuses.

Fort intérêt

Après l'inauguration officielle dimanche matin, quelque 9000 personnes ont visité le bâtiment, selon un communiqué des organisateurs.

Une longue file s'est même formée dans l'après-midi avec une demi-heure d'attente à la clé. Nous nous attendions à un fort intérêt, mais pas à ce point-là, a indiqué le directeur de la Maison des religions David Leutwyler. L'édifice peut contenir au maximum 2000 personnes.

La Maison des religions se veut surtout un lieu d'échanges religieux et culturels. Outre les célébrations religieuses, ce bâtiment pourra accueillir des spectacles, des concerts, ainsi que des débats. D'autres communautés, juive, baha'ie et sikh, sont également associées au projet, mais ne disposent pas de locaux.

Projet à 11 millions

L'idée date déjà de 1998. L'objectif était alors de favoriser l'intégration des migrants qui ne disposaient pas de lieux de culte adéquats, rappelle Guido Albisetti, président de la Fondation «Place de l'Europe - Maison des religions», interrogé samedi dans Le Temps.

Le projet a coûté 11,3 millions de francs. Le canton de Berne a participé à hauteur de 2,2 millions, la bourgeoisie de la Ville fédérale pour 800'000 francs, tandis que les Eglises catholique et réformée du canton ont mis chacune un million, précise Guido Albisetti. Six millions proviennent en outre de donateurs privés et de fondations.

La réalisation de la Maison des religions n'a été possible que grâce à l'utilisation commerciale d'une partie de cet édifice de verre et de béton. Des logements, des bureaux et des commerces ont été réalisés dans l'autre partie du complexe implanté sur la Place de l'Europe, au sud-ouest de la ville.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.