Passer au contenu principal

Les locataires sortent renforcés des élections

Pas moins de trois nouveaux élus romands sont membres de l’Asloca et le poids de la défense des locataires pourrait encore s’alourdir au Conseil des États.

La nouvelle conseillère aux États Céline Vara (Verts/NE) représentera les intérêts des locataires à Berne.
La nouvelle conseillère aux États Céline Vara (Verts/NE) représentera les intérêts des locataires à Berne.
Keystone

La vague verte qui s’est abattue sur le parlement a fait des dégâts dans les lobbys. La semaine dernière, la plateforme d’observation de ces groupes d’influence sous la Coupole, Lobbywatch, estimait que l’Union suisse des arts et métiers (USAM), les caisses maladie mais aussi les syndicats avaient perdu de leur influence avec la non-réélection de plusieurs parlementaires qui les représentaient jusqu’ici. Mais un groupe s’en est particulièrement bien sorti: l’Association de défense des locataires (Asloca). Pas moins de trois nouveaux élus, tous romands, issus des comités nationaux ou régionaux de l’association siégeront aux côtés de quatre autres conseillers réélus. Il s’agit de la nouvelle conseillère aux États Céline Vara (Verts/NE) et des élus de la Chambre basse Baptiste Hurni (PS/NE) et Christian Dandrès (PS/GE). La socialiste vaudoise Jessica Jaccoud pourrait encore compléter cette liste si Ada Marra est élue aux États.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.