«Libération» vendu plus cher aux hommes

FranceLe quotidien est vendu 25% plus cher aux hommes pour la journée internationale des droits des femmes.

Une femme montre les deux éditions différentes de «Libération», jeudi 8 mars 2018.

Une femme montre les deux éditions différentes de «Libération», jeudi 8 mars 2018. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les inégalités hommes-femmes dénoncées dans les kiosques: le quotidien français Libération est vendu 25% plus cher aux hommes qu'aux femmes ce jeudi 8 mars, journée internationale des droits des femmes, pour pointer symboliquement les écarts de salaires.

Le journal de gauche présente ainsi exceptionnellement deux «Unes» distinctes, selon le sexe de l'acheteur ou de l'acheteuse: l'une avec un pictogramme «homme» et la mention «Pour les hommes 2 euros 50», l'autre avec un pictogramme «femme» et la mention «Pour les femmes 2 euros, prix normal».

«Malgré la loi, l'écart de salaires entre les hommes et les femmes est toujours de 25% en France. Pour mettre en évidence cette injustice, Libération a décidé d'appliquer, pour une journée, la même différence à son prix de vente», écrit le quotidien en «Une».

Inspiré par un mensuel canadien

«Au départ, Libé a plutôt envisagé de faire une fleur aux femmes: un prix plus bas, 1,50 euro. Mais ça avait des airs d'aumône», affirme le quotidien dans ses pages intérieures, en précisant qu'il s'était inspiré de la démarche initiée par un mensuel canadien, Maclean's, dans son édition de mars. «Les bénéfices éventuels seront reversés au Laboratoire de l'égalité», précise le journal.

Le sujet de l'égalité hommes-femmes ou des violences faites aux femmes dans la foulée des mouvements #BalanceTonPorc et #MeToo faisait la «Une» de la quasi-totalité des quotidiens français jeudi.

La veille, le Premier ministre Edouard Philippe avait affiché son ambition d'atteindre «le plus vite possible» l'égalité salariale hommes-femmes «dans les faits» plutôt que dans de «belles déclarations juridiques», lors de la présentation d'un nouveau plan du gouvernement.

Le principe «à travail de valeur égale, salaire égal» est inscrit dans la loi française depuis 45 ans. Pourtant, à poste et âge équivalents, le taux d'écart de salaire hommes-femmes reste de 9%. De façon générale, cet écart salarial dépasse les 25%, notamment car le temps partiel est largement occupé par les femmes.

(ats/nxp)

Créé: 08.03.2018, 12h25

Articles en relation

Un spot vidéo pour inciter les femmes à s'engager

Politique La Commission fédérale pour les questions féminines a publié une vidéo à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Plus...

Pétition lancée pour mieux protéger les requérantes

Violences sexuelles Un texte demande à la Suisse d'examiner de manière approfondie les demandes d'asile des femmes ayant subi des violences sexuelles. Plus...

Les fonctionnaires jurassiens bien lotis

Egalité salariale L'égalité salariale entre hommes et femmes est quasiment réalisée au sein de l'administration cantonale jurassienne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...