Passer au contenu principal

Le Léman est pollué par les déchets plastiques

Une étude révèle que la surface du lac présente une concentration en plastique proche de celle de la Méditerranée ou des océans. Emballages et sacs sont mis en cause.

L’association genevoise Oceaneye a employé un filet manta pour collecter le plastique qui flotte à la surface du Léman.
L’association genevoise Oceaneye a employé un filet manta pour collecter le plastique qui flotte à la surface du Léman.
OCEANEYE

L’image de propreté du Léman en prend un coup. Une étude de l’association genevoise Oceaneye dévoile que la concentration en plastique mesurée dans le lac est proche de celle relevée en mer Méditerranée et dans les océans du monde entier.

Des prélèvements menés en fin d’année dernière sur quatorze sites répartis sur l’ensemble du Léman ont révélé la présence en surface, en grande quantité, de morceaux de plastique de 1 mm à 20 cm. Le taux s’élève à 129 g/km2. Près de 14 millions de particules flotteraient dans le Léman, conclut l’étude parue ce week-end et relayée par letemps.ch. «La pollution est identique à celle globale des océans (160 g/km2), en sachant que ceux-ci comportent des zones qui présentent des pics considérables», s’inquiète Gaël Potter, responsable scientifique d’Oceaneye.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.