Le Conseil fédéral en «course d'école» à Schwytz

SuisseLe président de la Confédération, Ueli Maurer, a concocté un voyage de deux jours dans trois cantons - Schwytz, Uri, Nidwald - qui n'ont jamais eu de conseiller fédéral.

Le Conseil fédéral est de sortie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil fédéral effectue sa traditionnelle «course d'école» durant deux jours en Suisse centrale. Jeudi, il a visité le Musée des chartes fédérales à Schwyz, rencontré la population locale avant d'en faire de même en terres uranaises.

Parti en train d'Ostermundigen (BE), le gouvernement in corpore s'est vu proposer une visite guidée du Musée des chartes fédérales par sa directrice. Aucun gouvernement fédéral n'y était revenu depuis 1941.

L'exposition permanente, de conception moderne, montre l'évolution de la Confédération au fil du temps et explique l'apparition des mythes de la Confédération. «Nous nous trouvons aujourd'hui dans une phase intelligente et savons faire la différence entre mythe et histoire», a confié à Keystone-ATS le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis (PLR).

Cantons exempts de conseiller fédéral

Le programme de ce voyage qui doit s'achever vendredi a été concocté par le président de la Confédération Ueli Maurer. Face aux médias, le Zurichois a rappelé que les trois cantons que l'exécutif visite en deux jours - Schwyz, Uri, Nidwald - n'ont jamais eu de conseiller fédéral. Raison de plus pour y rencontrer leurs gouvernements et leurs populations respectifs.

Autre raison: Ueli Maurer avait déjà emmené ses collègues dans le canton de Zurich en 2013, lors de sa première présidence.

Une appli pour les ministres

Les membres du Conseil fédéral n'ont eu connaissance du programme de leur voyage que la veille. Une semaine avant leur «course d'école», les ministres ont été informés par le président sur le code vestimentaire exigé. Une application pour smartphone, réalisée spécialement pour l'occasion par des apprentis, les informe en outre sur les détails du programme.

A la mi-journée, le Conseil fédéral a été accueilli au centre de Schwyz par le gouvernement cantonal et quelques centaines d'habitants de la région pour y partager l'apéritif et échanger quelques mots. Le président du gouvernement schwyzois Kaspar Michel a offert un couteau suisse à chaque membre de l'exécutif fédéral.

Tourisme en terres uranaises

Après cette première moitié de journée placée sous le thème de l'histoire, les ministres ont poursuivi leur excursion en direction de Brunnen (SZ) où ils ont pris le bateau pour rallier Flüelen, terres uranaises. Le sujet du tourisme a figuré au coeur de cette deuxième étape.

Les «sept sages» se sont rendus en bus à Altdorf pour y rencontrer la population lors d'un nouvel apéritif. En fin d'après-midi, le Conseil fédéral était attendu à Andermatt afin d'y discuter avec les habitants de la mutation récente vécue dans cette région de montagne ainsi que des perspectives qui se dessinent pour l'avenir de leur vallée, l'Urserental. Il devait aussi y passer la soirée.

Agriculture de montagne à Nidwald

Vendredi, une randonnée attendra le collège gouvernemental dans le canton de Nidwald. Les conseillers fédéraux rencontreront la population et les autorités à Stans. Ils doivent achever leur voyage dans une ferme d'altitude pour se pencher sur le troisième thème de leur excursion de deux jours: l'agriculture de montagne. (ats/nxp)

Créé: 04.07.2019, 13h36

Articles en relation

Avis partagés sur le projet de réforme de l'AVS

Retraites Les propositions du Conseil fédéral, qui mise sur une hausse de l'âge de la retraite pour les femmes, sont loin de faire l'unanimité parmi les principaux milieux politiques et économiques. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...