La ville de Martigny touche un héritage de 20 millions

Canton du ValaisC'est le montant des impôts de la succession d'une riche habitante décédée en 2015 et dont l'identité n'est pas révélée.

Vue sur la ville de Martigny.

Vue sur la ville de Martigny. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La ville de Martigny va toucher un héritage de 20 millions de francs d'une riche résidente décédée en 2015. Cette somme, qui représente environ 15% des revenus annuels de la commune, sera utilisée pour réduire la dette, pour des investissements ainsi que pour la péréquation intercommunale.

«En l'absence d'héritier direct, c'est la part qui nous était légalement réservée par les impôts (de succession), a expliqué la présidente de Martigny Anne-Laure Couchepin Vouilloz à «Rhône FM». Le délai entre le décès et la confirmation du montant destiné à la ville s'explique par des litiges ou des questions juridiques en lien avec la succession. «Tout n'est d'ailleurs pas encore réglé», a relevé Anne-Laure Couchepin.

Défunte anonyme

La présidente, qui n'a pas donné l'identité de la défunte, a précisé qu'elle avait des contacts privilégiés avec le promoteur immobilier et mécène Léonard Gianadda. Elle avait participé financièrement à la création du Tepidarium, une zone romaine mise en valeur dans les environs de la Fondation Gianadda.

Un tiers de cette somme sera utilisée pour diminuer la dette de la commune, un autre tiers pour le développement de la zone entre la sortie d'autoroute Martigny-Expo et le Barryland - Musée et chiens du Saint-Bernard. Le dernier tiers sera injecté dans le fonds de péréquation intercommunale.

S'agissant d'un héritage dicté par la loi, aucune exigence particulière n'a été laissée par la défunte. (ats/nxp)

Créé: 08.07.2019, 09h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...