La DDC redéfinit sa collaboration avec les ONG

SuisseLe nouveau système d'attribution de la Direction du développement et de la coopération vise à une répartition claire et équitable des contributions entre les ONG suisses.

La DDC fournit une contribution importante aux programmes internationaux d'une quarantaine d'oeuvres d'entraide, d'organisations faîtières et de fédérations suisses.

La DDC fournit une contribution importante aux programmes internationaux d'une quarantaine d'oeuvres d'entraide, d'organisations faîtières et de fédérations suisses. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Direction du développement et de la coopération (DDC) va repenser sa collaboration avec les ONG suisses. Le contexte de la coopération internationale ayant changé ces dernières années, elle veut utiliser plus efficacement les moyens dont elle dispose, en faveur des populations les plus pauvres et en détresse.

«La collaboration avec des ONG suisses doit créer des synergies et des effets multiplicateurs», déclare mardi la DDC dans un communiqué de presse. Son but est de favoriser l'accès à des savoirs, des innovations et des prestations suisses et de renforcer la société civile dans les pays en développement et en transition, ainsi que lors de crises humanitaires.

Répartition claire

Le nouveau système d'attribution mis en place par la DDC vise à une répartition claire et équitable des contributions. Celles-ci seront pour certaines ONG limitées à 30% de leur programme international à partir de 2021.

Les organisations faîtières, les fédérations cantonales et les alliances d'ONG peuvent obtenir au maximum 40% de leur budget international de la Confédération. Un plafond de huit millions de francs par an et par ONG, organisation faîtière ou fédération cantonale s'appliquera désormais. Le volume total des contributions de programmes demeure quant à lui inchangé.

Les contributions de programmes seront accordées tous les quatre ans, afin d'assurer à de nouvelles ONG l'accès à des fonds fédéraux. Ces ONG devront remplir les critères de qualité en ce qui concerne la gestion, la reddition de comptes et la gestion des risques et disposer du label de qualité ZEWO.

Importants acteurs de la coopération

Un tiers environ des ressources débloquées par la DDC sont mises en oeuvre par le biais d'ONG. La DDC fournit actuellement une contribution importante aux programmes internationaux d'une quarantaine d'oeuvres d'entraide, d'organisations faîtières et de fédérations suisses.

Les dix principales oeuvres d'entraide reçoivent 73% du budget total consacré aux contributions de programmes, qui s'élève à 120 millions de francs par an. Les 27% restants se répartissent entre environ 25 autres organisations partenaires. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2019, 11h43

Articles en relation

Berne invitée à doubler l'aide au développement

Suisse L'ONG suisse Caritas demande plus de générosité de la part de la Confédération. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.