L'Initiative des Alpes craint un trafic accru au Gothard

TunnelL'association engagée pour le transfert de la route vers le rail fait opposition au percement du second tube routier.

Le tube bidirectionnel du Gothard voit transiter plus de 6 millions de véhicules par année.

Le tube bidirectionnel du Gothard voit transiter plus de 6 millions de véhicules par année. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le diable se cache dans les détails. Dans le projet mis en consultation de la construction du deuxième tube routier du Gothard, une petite phrase dans le dossier technique de 140 pages fait s’étrangler l’Initiative des Alpes. Selon l’association qui milite pour le transfert de la route vers le rail, une des principales promesses faites en 2016 lors de la campagne de votation est remise en cause, à savoir la non-augmentation du trafic. À ce jour, la circulation est limitée par un système de dosage à 1000 véhicules par direction et par heure. Or, voici la petite phrase qui irrite: «Au cours des prochaines étapes de la conception du projet, il faudra examiner quelles seront les mesures nécessaires pour garantir le fonctionnement du système de dosage pendant les phases de construction et de réfection, ainsi qu’à la fin des travaux.» Une formulation jugée trop vague qui pourrait permettre des abus. La consultation s’est achevée la semaine dernière et l’Initiative des Alpes a donc fait recours sur ce point.

«La promesse que le trafic n’augmenterait pas avec un second tube a été répétée maintes fois par les partisans, Doris Leuthard y compris», rappelle l’Initiative des Alpes. Pour autant, il ne s’agit pas de combattre tout le projet. «Nous respectons la volonté populaire, prévient Marina Carobbio Guscetti, conseillère nationale (PS/TI) et vice-présidente de l’Initiative des Alpes. Mais nous avions toujours dit que nous nous opposerions à toute hausse du trafic sur cet axe et c’est sur ce point spécifique que nous agissons.»

Contraire à la Constitution

Si l’association est si intransigeante, c’est qu’elle est légitimée par la Constitution. Acceptée par le peuple en 1994, l’Initiative des Alpes force le transfert de marchandises de la route vers le rail. Maintes fois repoussée, son application passe aujourd’hui par la limitation du trafic à 650'000 camions par an à travers les Alpes. Le délai, fixé à 2018, ne sera pas tenu car près de 1 million de poids lourds franchissent toujours les différents cols. Pour autant, le Conseil fédéral s’est opposé en mars dernier à un relèvement de ce plafond demandé par une motion du PLR et a rappelé la validité de l’article constitutionnel. «Aucun des engagements ne doit donc être remis en cause», soutient Marina Carobbio Guscetti. Car une augmentation du trafic contreviendrait de fait à la Constitution.

L’Office fédéral des routes (OFROU), qui pilote le projet, ne fait aucun commentaire sur cette opposition. «C’est une procédure classique et comme nous sommes partie prenante, nous ne pouvons pas la commenter», précise Thomas Rohrbach, porte-parole de l’OFROU. Dans un premier temps, les oppositions déposées (lire ci-contre) seront traitées par le service juridique du Département fédéral des transports (DETEC), puis des recours sont possibles au Tribunal administratif fédéral et au Tribunal fédéral. L’Initiative des Alpes promet de se battre tant que la formulation sur la restriction du trafic et sur les moyens de contrôles n’est pas formulée «de manière contraignante et dans les moindres détails». Si le planning est tenu, les travaux débuteront en 2020, l’ouverture du second tube étant envisagé en 2027.

Créé: 12.06.2018, 07h50

Treize oppositions

Le projet définitif de construction d’un deuxième tube routier au Gothard, devisé à 2 milliards de francs, a été mis à l’enquête publique le mois dernier. La procédure s’est achevée le 4 juin. Le Département fédéral des transports (DETEC) a reçu à ce jour treize oppositions. Il ne commente pas leur contenu, mais indique qu’elles seront traitées individuellement, «ce qui prend du temps».

Ce second tube doit être construit à une distance de 70 m du tube actuel, entre Göschenen (UR) et Airolo (TI). Une fois mis en service, fin 2027 au plus tôt, la circulation s’y écoulera dans les deux sens, le temps de procéder à une réfection de l’ancien tunnel. Cette opération est planifiée entre 2028 et 2030. Les deux tubes seront ensuite ouverts au trafic sur une voie, l’autre voie servant de bande d’arrêt d’urgence.

Articles en relation

Une fuite d'huile fait fermer le Gothard

Tunnel routier Durant trois heures, les automobilistes ne pouvaient plus circuler dans le Gothard, jeudi. Plus...

Le percement d’un second tube routier au Gothard remporte un oui massif

Transport à travers les Alpes Les Suisses acceptent à 57% le doublement du tunnel. Seuls les Vaudois et les Genevois se sont prononcés contre le projet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.