L'harmonisation scolaire progresse toujours

SuisseLe deuxième bilan des directeurs cantonaux de l'instruction publique fait état de progrès dans l'introduction de deux langues étrangères dès le degré primaire.

Aujourd'hui, les élèves de 23 cantons apprennent deux langues étrangères dès le primaire.

Aujourd'hui, les élèves de 23 cantons apprennent deux langues étrangères dès le primaire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Treize ans après le oui des Suisses à une harmonisation de l'école obligatoire, les 26 cantons se sont mis au diapason. La plupart des mesures ont été appliquées. Depuis 2015, l'enseignement des langues étrangères a notamment franchi une nouvelle étape.

C'est le principal résultat qui émane du deuxième bilan des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) publié mercredi. L'introduction de deux langues étrangères dès le degré primaire était encore problématique en 2015, des initiatives ayant été lancées dans plusieurs cantons alémaniques. Mais elles ont toutes été rejetées depuis, écrit la CDIP dans sa newsletter de juillet.

Aujourd'hui, les élèves de 23 cantons apprennent deux langues étrangères dès le primaire. Argovie a prévu d'avancer l'enseignement du français de la 8e année à la 7e dès l'année scolaire 2020/21. Les 24 cantons qui se seront alors rangés derrière le modèle harmonisé représentent 99,4% de la population, sans Appenzell Rhodes Intérieures ni Uri.

Deux ans d'école enfantine L'intégration de deux ans d'école enfantine (ou cycle élémentaire), portant la durée de l'école primaire à huit ans, avait aussi soulevé beaucoup d'oppositions. Aujourd'hui, 17 cantons, représentant 87% de la population, ont introduit cette mesure. Neuf situés en Suisse centrale (AI, AR, GR, LU, NW, OW, SZ, UR, ZG) exigent un an de préscolaire, mais obligent les communes à proposer deux ans. Dans ces neuf cantons, hormis Obwald, entre 80 et 98% des enfants fréquentent l'école enfantine pendant deux ans. L'entrée de l'école à 4 ans révolus au 31 juillet est aussi devenue presque la norme en Suisse. Aujourd'hui, 20 cantons, représentant 94,4% de la population, appliquent le même jour de référence. Il reste toujours possible de trouver des solutions individuelles selon le développement de l'enfant.

Mise à niveau des compétences

Reste le chantier de l'harmonisation des compétences fondamentales. Les cantons romands ont introduit de manière échelonnée de 2011 à 2015 le plan d'études romand (PER). En Suisse alémanique, cette étape connue sous le nom bientôt dépassé de «Lehrplan 21» a pu démarrer un peu plus tard, à nouveau en raison d'oppositions populaires.

Finalement, l'introduction du Lehrplan 21 a été confirmée dans dix cantons alémaniques entre 2016 et 2018 lors de votations populaires cantonales.

L'introduction d'un plan d'études est un processus de longue haleine, rappelle la CDIP. Il suppose le développement de moyens d'enseignement, d'éventuels ajustements des grilles horaires ou encore la formation du corps enseignant. Cette harmonisation des objectifs est donc toujours en cours.

Une récente enquête portant sur les compétences des élèves suisses à la fin de la scolarité obligatoire a montré des résultats très satisfaisants en langues. En revanche, seuls deux tiers possèdent les compétences fondamentales en mathématiques, un résultat décevant révélant d'importantes différences entre les cantons. Le problème sera approfondi par la CDIP. (ats/nxp)

Créé: 10.07.2019, 15h55

Articles en relation

La Suisse centrale renforce le français à l'école

Enseignement Une quarantaine d'ateliers de français seront proposés en Suisse centrale dès la rentrée scolaire 2019/2020. Ils auront pour objectif d'accroître la motivation des élèves. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.