L'agresseur de la Street Parade prend bien 10 ans

Tribunal fédéralUn jeune Suisse avait poignardé deux Français lors de la Street Parade en 2016. Le Tribunal fédéral confirme la peine décidée par la Cour suprême de Zurich.

Entrée du Tribunal fédéral.

Entrée du Tribunal fédéral. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jeune Suisse qui avait poignardé deux Français lors de la Street Parade 2016 a retiré son recours au Tribunal fédéral. La peine privative de liberté de 10 ans prononcée par la Cour suprême de Zurich est ainsi définitive.

Le recours est rayé du rôle, indique le Tribunal fédéral dans un arrêt publié mercredi. Le jeune homme, âgé aujourd'hui de 21 ans, a déjà passé trois ans derrière les barreaux, au titre de la détention provisoire et pour motif de sûreté.

Lors de la Street Parade, en compagnie d'un collègue, il avait importuné deux femmes. Ces dernières avaient tenté de s'éloigner mais les deux hommes étaient revenus à la charge.

Finalement, l'une d'elles avait donné une claque au condamné. Des participants à la Street Parade s'étaient interposés, l'empêchant de riposter.

Mais la situation avait dégénéré et deux Français avaient pris la défense des femmes. Le jeune homme, qui portait un couteau, avait poignardé ses adversaires, leur infligeant à chacun une blessure de 8 centimètres de profondeur.

Le Tribunal de district de Zurich avait prononcé en 2017 une peine de 9 ans de réclusion pour tentatives de meurtre et infractions à la loi sur les stupéfiants. La sanction a été portée à 10 ans par la Cour suprême du canton. (arrêt 6B_40/2019 du 25 juin 2019) (ats/nxp)

Créé: 10.07.2019, 12h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...