Passer au contenu principal

TessinJusqu'à 40% des requérants disparaissent

En 2016, près de 17'000 personnes ont demandé l'asile aux gardes-frontières tessinois, indique lundi le Conseil fédéral dans une réponse à Valérie Piller Carrard (PS/FR).

Photo d'illustration, Chiasso (TI).
Photo d'illustration, Chiasso (TI).
Keystone

Des milliers de migrants ayant demandé l'asile au poste-frontière tessinois se sont envolés avant la fin de la procédure. Entre 10 à 20 autres pourcent des demandes d'asile ont été interrompues parce qu'ils ont quitté au bout de quelques jours «de manière incontrôlée et prématurée» le centre d'accueil, précise le Conseil fédéral.

Il estime cependant que le nombre de renvois vers l'Italie a augmenté, car toujours plus de migrants souhaitent traverser la Suisse pour rejoindre un autre pays. Or, la Suisse n'est pas un pays de transit. Le Conseil fédéral ne donne pas de chiffres quant au nombre de personnes refoulées en Italie.

Majeurs et mineurs ensemble

Le gouvernement précise également que le nombre de mineurs a fortement augmenté, sans donner plus de chiffres. L'accord de réadmission entre la Suisse et l'Italie ne fait pas de différence entre migrants mineurs et majeurs.

Les gardes-frontières suisses adressent donc directement les mineurs arrêtés aux autorités italiennes. Par ailleurs, toute personne particulièrement vulnérable, comme les mineurs ou les femmes enceintes, est traitée en priorité et est hébergée à part.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.