Passer au contenu principal

CoronavirusLe Jura veut déconfiner avec parcimonie

Les administrations rouvrent, mais il faut continuer à privilégier le traitement des affaires courantes par voie téléphonique et électronique.

Martial Courtet, président du gouvernement jurassien.
Martial Courtet, président du gouvernement jurassien.
Keystone

Le Canton de Jura adapte son dispositif de lutte contre la pandémie de Covid-19 dans le cadre de la reprise progressive des activités. Le gouvernement appelle à la poursuite du respect des mesures de protection, alors qu'il déplore six décès sur son territoire.

«Il faut garder au centre des préoccupations la situation sanitaire», a indiqué vendredi à Delémont Martial Courtet, président du gouvernement jurassien. Il s'agit d'éviter une nouvelle progression, en vertu des annonces du Conseil fédéral. «La situation est meilleure que craint», a précisé le ministre Jacques Gerber, responsable de la Santé.

Une stabilisation du virus est ainsi observée dans le Jura, comme en Suisse. Le nombre de nouveaux cas journaliers stagne depuis dix jours. Le nombre de personnes hospitalisées connaît une baisse constante, avec pour le canton un cumul de 196 cas positifs, six décès et plus de 50 cas considérés comme guéris, avec parfois la nécessité d'une rééducation.

Dépistage plus large

Comme dans la phase initiale, une pratique de dépistage plus large sera de nouveau mise en œuvre, a rappelé Jacques Gerber. L'objectif consiste à éviter tout nouveau foyer de contamination et à contenir au mieux les nouvelles éventuelles flambées par une traçabilité garantie, dans le contexte de réouverture de certains commerces.

Le Gouvernement jurassien a salué encore le grand engagement et la bonne coopération de tous les acteurs des milieux socio-sanitaires. «Tout comme la discipline de la population», a ajouté Jacques Gerber, tout en rappelant que les prochains temps n'équivaudront pas à un retour à la normale.

Dans le détail, le Canton rouvrira dès lundi les guichets des administrations cantonale, communales et para-étatiques moyennant des mesures de protection. Les contacts par téléphone, courrier et courriels restent privilégiés. Les commerces d'alimentation retrouveront pour leur part les heures d'ouverture normales.

Les visites dans tous les établissements des domaines de la santé et du social restent strictement interdites, au moins jusqu'au 11 mai. Le Département de l'économie et de la santé est compétent, par ailleurs, pour ordonner la fermeture des établissements ou interdire les manifestations qui n'ont pas de plan de protection suffisant.

Vie politique

Au-delà, la tenue des assemblées communales, des séances des Conseils généraux ou des Conseils de ville reste suspendue, a précisé Jacques Gerber. Assemblées et séances reprendront à partir du 25 mai, à l'instar de l'activité plénière du Parlement jurassien les 27 et 28 mai, en un lieu à déterminer.

Enfin, la suspension en vigueur des délais connus en matière de droits politiques prendra fin le 31 mai, tout comme sur le plan fédéral. Les votations et les élections pourront quant à elles reprendre dès le 1er juin.

Le Canton veut enfin mettre à disposition, subsidiairement, un «kit de démarrage» dans la fourniture de matériel de base. Un matériel qui servira aux professions ne pouvant éviter un contact humain rapproché et dont le redémarrage de l'activité dès lundi pourrait être mis en péril du fait de l'absence de protection.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.