Jeter un déchet dans la rue coûtera 300 francs

LitteringAbandonner sauvagement sa canette ou un sachet plastique hors des poubelles sera amendable dans toute la Suisse.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus question de jeter son mégot dans la rue ou une canette dans un champ. Le «littering» devrait être passible d'une amende allant jusqu'à 300 francs dans toute la Suisse. Le Conseil fédéral soutient ce projet que le National devrait adopter lors de la session d'été.

La pollution de l'espace public par de petites quantités de déchets urbains a atteint un niveau préoccupant, note le gouvernement, à qui il reviendra de fixer le montant précis de l'amende. Bien que plusieurs cantons aient déjà pris des dispositions pour sanctionner le littering, il estime justifiée une réglementation uniforme au niveau national.

Le Conseil fédéral est également favorable à ce que l'élimination inappropriée de grandes quantités de déchets urbains soit de nouveau sanctionnée. Il serait impensable en effet d'amender l'abandon d'une canette dans la rue mais pas celui d«un sac poubelle dans la nature.

La révision de la loi sur la protection de l'environnement pose une interdiction fédérale de jeter de petites quantités de déchets (emballages, bouteilles, canettes, sachets en plastique, restes de repas, chewing-gums, mégots).

La législation nationale remplacera celles déjà émises. Elle laisse en revanche le droit aux cantons de prévoir des dérogations à l'interdiction du «littering» pour les manifestations soumises à autorisation (1er août, marché aux oignons, festivals de musique).

Flagrant délit

Les amendes d«ordre seront infligées directement dans les lieux accessibles au public (rues, parkings, moyens de transport, nature), si l'auteur est pris en flagrant délit par la police. Idem si cette dernière voit une personne jeter un déchet par-dessus la clôture d«un terrain privé, et l'interpelle.

Un propriétaire pourra en outre dénoncer un cas. L'amende sera alors infligée par le ministère public dans le cadre de la procédure ordinaire.

Dans la foulée, le projet prévoit une amende d'au maximum 20'000 francs pour l'élimination inappropriée de grandes quantités de déchets urbains: à savoir ne pas les disposer de manière à ce qu'ils puissent être ramassés par les services compétents ou ne pas les remettre aux points de collectes.

Le projet est issu d'une initiative parlementaire de Jacques Bourgeois (PLR/FR). Les coûts du «littering» pour les collectivités locales sont estimés à quelque 200 millions de francs par an. (ats/nxp)

Créé: 13.04.2016, 10h28

Articles en relation

Jusqu’à 300 frs d’amende pour les déchets sauvages?

Littering A l'issue d'une consultation sur les mesures à appliquer contre le littering, les avis sont partagés. Pour beaucoup, verbaliser ne résoudra pas la question des déchets sauvages. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.