Jacques-Simon Eggly s'inquiète pour le PLR

Affaire MaudetL'ancien conseiller national libéral genevois Jacques-Simon Eggly estime que l'affaire Maudet va renforcer un sentiment de défiance envers la politique.

Pour Jacques-Simon Eggly, le PLR a beaucoup à perdre avec l'affaire Maudet.

Pour Jacques-Simon Eggly, le PLR a beaucoup à perdre avec l'affaire Maudet.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour l'ancien conseiller national libéral genevois Jacques-Simon Eggly, il est évident que l'affaire Maudet va faire du mal au PLR dans la campagne pour les élections fédérales. Elle ne peut que nuire aux ambitions du premier parti du canton sur la scène fédérale.

Au final, cette courte victoire obtenue par Pierre Maudet mardi soir devant le PLR genevois ne change rien. L'affaire va nourrir chez les citoyens le sentiment de défiance envers la politique, les partis et la fonction de conseiller d'Etat, a-t-il dit à Keystone-ATS.

Le PLR va en payer le prix

L'homme a oublié ce qu'il doit au peuple de Genève qui l'a élu à la majorité absolue en avril 2018. Il y aura le temps de la procédure judiciaire et le temps politique. Or le politique va devenir particulièrement lourd à l'approche des élections fédérales d'octobre.

Avec un PLR divisé, une direction désavouée, les électeurs genevois risquent d'en tirer les conséquences dans les urnes et faire payer le prix aux candidats libéraux-radicaux. Une situation d'autant plus navrante que le canton du bout du lac aura droit à un fauteuil de plus, à savoir 12 sièges au lieu de 11 actuellement.

Le PLR genevois aurait pu rêver d'un quatrième siège, mais il faudra plutôt veiller à ne pas perdre le troisième, selon Jacques-Simon Eggly. Quant au Conseil des Etats, le scrutin majoritaire pourrait compliquer la tâche d'Hugues Hiltpold, conseiller national sortant. Mais l'ancien député veut croire que la population fera la part entre Pierre Maudet et le parti. (ats/nxp)

Créé: 16.01.2019, 16h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.