L'inventeur du web récompensé à Zurich

SuisseTim Berners-Lee a été distingué par le ministre de l'économie pour l'ensemble de son travail, lors du Worldwebforum.

Le physicien et informaticien britannique Tim Berners-Lee est à l'origine du code HTML.

Le physicien et informaticien britannique Tim Berners-Lee est à l'origine du code HTML. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Johann Schneider-Ammann a récompensé l'inventeur du World Wide Web, Tim Berners-Lee, lors du Worldwebforum de Zurich. La conférence consacrée à la révolution numérique était aussi l'occasion pour le conseiller fédéral de recevoir un «Manifeste digital».

Près de 2000 personnes, soit deux fois plus que l'année précédente, ont pris part à la plateforme qui se déroule deux jours durant à Zurich, indiquent mardi ses organisateurs. Fondée en 2007, cette nouvelle édition du Worldwebforum ambitionne de montrer aux décideurs «ce que la transformation digitale implique pour les modèles d'affaire et la conduite des entreprises».

Parmi les personnalités honorées, Sir Tim Berners-Lee, fondateur du «www». C'est en effet ce physicien et informaticien britannique qui a inventé le code HTML (Hypertext Markup Language) au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) à Genève.

Le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche a remis au scientifique une récompense pour son l'ensemble de son travail. «Qu'internet ait été inventé en Suisse doit être pour nous à la fois une boussole et un défi pour les années à venir», a déclaré le ministre, cité dans le communiqué.

Revendications

Johann Schneider-Ammann s'est quant à lui vu remettre un «Manifeste digital». Le texte «définit des recommandations et revendications politiques, économiques et sociales pour donner à la Suisse un rôle de premier plan dans la transformation numérique mondiale», précise dans un communiqué séparé ICTswitzerland, association faîtière du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC).

Même si la Suisse est en principe bien équipée, il reste à faire des ajustements considérables, soutiennent ses auteurs, parmi lesquels Marcel Dobler, président d'ICTswitzerland et conseiller national (PLR/SG).

En particulier, ils réclament une formation digitale et le soutien du législateur aux nouveaux modèles commerciaux. (ats/nxp)

Créé: 24.01.2017, 17h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Niki Lauda
Plus...