Succès des opposants à la limitation de l'immigration

«RASA»Le texte qui vise à revenir sur la votation du 9 février 2014 en supprimant de la Constitution le rétablissement de contingents d'immigration a recueilli 100'000 signatures.

Le but de l'initiative «Sortons de l'impasse» est d'abroger les articles constitutionnels introduits suite à la votation du 9 février 2014 si leur mise en œuvre menace le maintien des accords bilatéraux. Dans le cas contraire, le comité retirera l'initiative RASA.

Le but de l'initiative «Sortons de l'impasse» est d'abroger les articles constitutionnels introduits suite à la votation du 9 février 2014 si leur mise en œuvre menace le maintien des accords bilatéraux. Dans le cas contraire, le comité retirera l'initiative RASA. Image: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'initiative populaire «Sortons de l'impasse» (RASA) lancée en décembre dernier a recueilli 100'000 signatures. Le texte vise à revenir sur la votation du 9 février 2014 en supprimant de la Constitution le rétablissement de contingents d'immigration.

L'initiative est dans la dernière ligne droite, ont annoncé les initiants mercredi 19 août sur leur site internet. D'ici la fin du mois d'août, ils entendent récolter 20'000 signatures supplémentaires, afin d'être certains d'en obtenir un nombre suffisant de valables.

L'initiative RASA (Raus aus der Sackgasse) a été lancée en décembre 2014. Son rapide succès est remarquable, estiment les initiants. Après la fin de la récolte de paraphes, ceux-ci devront être validés par les communes. L'initiative doit être déposée au plus tard à la fin octobre.

Bilatérales menacées

Selon les initiants, le oui de justesse du 9 février à l'initiative sur l'immigration de masse de l'UDC et sa mise en oeuvre menacent le maintien des accords bilatéraux. Son application mènera probablement la Suisse dans une impasse.

Le but est d«abroger les articles constitutionnels introduits le 9 février 2014 si leur mise en oeuvre menace le maintien des accords bilatéraux. Dans le cas contraire, le comité retirera l'initiative RASA.

Au niveau de l'agenda, le Conseil fédéral compte prendre connaissance des résultats de la consultation sur l'application de l'initiative contre l'immigration de masse cet automne. Les Chambres fédérales devraient pouvoir empoigner la question début 2016. Le temps presse, car l'initiative votée par le peuple le 9 février 2014 doit être mise en oeuvre dans les trois ans. (ats/nxp)

Créé: 19.08.2015, 18h56

Articles en relation

RASA, l'initiative plan B pour sauver les accords bilatéraux

Libre circulation Les appels à revoter sur le 9 février se multiplient. C’est justement ce que propose l’initiative RASA (sortir de l’impasse), lancée en décembre dernier. Entretien avec l'un de ses auteurs, le professeur Andreas Auer. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Liliane Bettencourt
Plus...