Passer au contenu principal

«Notre initiative paraîtra raisonnable une fois le débat émotionnel retombé»

L’UDC a lancé hier sa campagne en faveur de l’initiative dite de mise en œuvre. Yves Nidegger la défend.

L’avocat et conseiller national genevois UDC Yves Nidegger dénonce la «mauvaise foi» du?parlement et des opposants à l’initiative d’application sur le renvoi.
L’avocat et conseiller national genevois UDC Yves Nidegger dénonce la «mauvaise foi» du?parlement et des opposants à l’initiative d’application sur le renvoi.
Olivier Vogelsang

Voilà des semaines que le débat fait rage autour de l’initiative pour l’expulsion des étrangers criminels. Les prises de position officielles se multiplient contre le texte lancé par l’UDC. A moins d’un mois de la votation, le 28 février prochain, le parti sort enfin du bois pour dénoncer un débat qu’il considère biaisé. Le conseiller national genevois Yves Nidegger répond aux critiques.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.