L'initiative contre la burqa a abouti, selon le comité d'Egerkingen

VotationDeux jours avant le délai du dépôt, le conseiller nationale Walter Wobmann annonce avoir récolté les 100'000 signatures. Interview.

Le conseiller national Walter Wobmann est persuadé que son initiative sera plébiscitée par le peuple.

Le conseiller national Walter Wobmann est persuadé que son initiative sera plébiscitée par le peuple. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le peuple suisse aura vraisemblablement son mot à dire dans le débat sur la burqa. Le comité d’Egerkingen annonce, mercredi, que son initiative fédérale contre l’interdiction de se dissimuler le visage a obtenu les 100 000 signatures nécessaires, confirmant une information parue sur le site de la Luzerner Zeitung. Auteur du texte, le conseiller national UDC Walter Wobmann pousse un ouf de soulagement.

– Walter Wobmann, votre comité a lancé un appel urgent il y deux semaines car il vous manquait encore quelque 10 000 signatures. Pourquoi est-ce que ça a été si difficile?

– Ça a été serré en effet. Nous sommes un petit comité, une telle opération demande beaucoup d’efforts et d’organisation. Il nous manquait des personnes pour s’occuper de la récolte des signatures.

– N’y voyez-vous pas le signe que la population ne voit pas de problème avec la burqa en Suisse? Au Tessin, seules quelques femmes ont été amendées depuis l’interdiction l’été dernier.

– Même s’il n’y a que quelques cas aujourd’hui, il y en aura plus dans le futur, c’est certain. Il vaut mieux agir trop tôt que trop tard. Il faut envoyer un signal clair contre ce symbole d’oppression et de radicalisme.

– En mai, la landsgemeinde de Glaris a voté contre une telle interdiction. Le conseil des Etats a aussi rejeté votre initiative parlementaire sur le même sujet. Vous restez confiants?

– Le vote glaronais n’est pas représentatif, et la dynamique n’est pas la même lors d’une votation populaire. Je suis convaincu que l’initiative va être acceptée. (TDG)

Créé: 13.09.2017, 10h33

Articles en relation

A Glaris, la burqa va passer l’épreuve de la Landsgemeinde

Votation Les Glaronais se prononcent sur l’interdiction de dissimuler son visage. Prise de température avant le vote du 7 mai. Plus...

La burqa s’invite dans les élections fédérales de 2019

Interdiction Le Conseil des Etats ne veut pas d’une loi fédérale pour interdire le voile intégral. Le peuple aura le dernier mot. Plus...

«Je suis contre la burqa, mais c'est aux cantons de trancher»

Interdiction Le Conseil des Etats enterre une initiative qui voulait bannir le voile intégral. Le peuple devrait avoir le dernier mot. Plus...

«Interdire la burqa susciterait de la haine envers notre société»

Interview Taraneh Aminian, municipale de La Tour-de-Peilz, a porté le voile en Iran. Avec le prisme de son expérience, elle livre son analyse sur les débats actuels. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Tessin uni derrière Cassis
Plus...