Passer au contenu principal

SuisseL'initiative anti-centrales nucléaires a échoué

L'initiative voulait interdire la production d'électricité atomique en Suisse. Mais le texte a perdu de sa pertinence après l'approbation en mai 2017 de la stratégie énergétique 2050.

L'une des plus veilles centrales nucléaires au monde est désormais hors service depuis ce vendredi à 12h30. (Mühleberg, 20 décembre 2019)
L'une des plus veilles centrales nucléaires au monde est désormais hors service depuis ce vendredi à 12h30. (Mühleberg, 20 décembre 2019)
Keystone
La centrale nucléaire de Mühleberg va fermer ses portes le 20 décembre 2019. Soit dans un mois jour pour jour. (Mercredi 20 novembre 2019)
La centrale nucléaire de Mühleberg va fermer ses portes le 20 décembre 2019. Soit dans un mois jour pour jour. (Mercredi 20 novembre 2019)
Keystone
Un réacteur de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) a été arrêté d'urgence mercredi en raison d'un problème technique. Il a pu repartir après le feu vert de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire.(Jeudi 8 mars 2018)
Un réacteur de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) a été arrêté d'urgence mercredi en raison d'un problème technique. Il a pu repartir après le feu vert de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire.(Jeudi 8 mars 2018)
archive/photo d'illustration, Keystone
1 / 34

L'initiative populaire «fermer les centrales atomiques - assumer nos responsabilités» n'a pas abouti. Le délai de récolte des signatures a expiré, a indiqué mardi la Chancellerie fédérale.

Le comité d'initiative avait jusqu'au 16 novembre 2018 pour récolter les 100'000 paraphes nécessaires. Le texte a perdu de sa pertinence après l'approbation en mai 2017 de la stratégie énergétique 2050, qui interdit la construction de nouvelles centrales nucléaires.

L'initiative voulait interdire la production d'électricité atomique en Suisse. Les centrales de Gösgen et de Leibstadt auraient dû fermer respectivement en 2024 et 2029. Beznau I, Beznau II et Mühleberg auraient tiré la prise un an après l'adoption de l'initiative.

Les membres du comité d'initiative proviennent tous la région zurichoise et ne sont pas actifs sur la scène politique fédérale. En lançant ce texte, ils ont expliqué vouloir prendre en compte la minorité ayant soutenu l'initiative des Verts pour sortir du nucléaire en novembre 2016. Celle-ci avait été rejetée par 54,2% des votants.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.