L’Initiative des Alpes exige une réduction massive des camions

EnvironnementLa Suisse ne tiendra ses objectifs pour le climat que si elle encourage le ferroutage. Une étude chiffre les efforts nécessaires.

Les émissions de CO2 ont augmenté de 63% en 20 ans.

Les émissions de CO2 ont augmenté de 63% en 20 ans.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les promesses de Doris Leuthard en matière de climat ne sont que du vent!» lance Regula Rytz, coprésidente des Verts suisses et membre du comité de l’Initiative des Alpes. Pourquoi cette accusation? Le Conseil fédéral devrait adopter cette semaine ses objectifs en matière de réduction de gaz à effet de serre, en vue du Sommet de l’environnement (COP21) qui se tiendra dans quelques jours à Paris.

Or, les défenseurs des Alpes ne digèrent pas que la volonté du souverain ne soit toujours pas appliquée, vingt ans après l’acceptation de l’Initiative des Alpes. Avec plus de 1,1 million de camions en transit chaque année, on reste loin du plafond de 650?000 camions qui devrait être réalité en 2020. L’objectif du ferroutage (transfert route-rail) n’est pas atteint.

Transport et climat inséparables

Bien sûr, le tunnel ferroviaire de base du Gothard, qui sera inauguré l’an prochain, offrira de plus grandes capacités de transport par rail. «Mais ce ne sera un projet environnemental que si le transport des marchandises est effectivement transféré sur le rail, or on n’en prend pas le chemin», estime John Pult, président de l’Initiative des Alpes. Les défenseurs de l’environnement craignent que la baisse du transport routier ne reste lettre morte.

L’Association suisse des transports routiers (ASTAG) réclame depuis plusieurs années de revoir l’objectif initial et de fixer le plafond à au moins 1 million de camions par an. Pour l’Initiative des Alpes, ce serait une catastrophe. «Le Conseil fédéral ne peut pas séparer la question du transport de la question du climat», prévient Regula Rytz. Une étude commandée au chercheur François Périllon, spécialiste indépendant en matière de climat et de transports, montre même que la limite de 650?000 camions suffirait jusqu’en 2020 mais pas au-delà, si la Suisse veut remplir ses objectifs climatiques. «Une réduction supplémentaire du nombre de passages des Alpes par les poids lourds serait nécessaire pour atteindre les objectifs de 2030 et de 2050», chiffre le spécialiste. De combien? Cela dépendra de l’évolution de la motorisation. Cependant, la fourchette pour 2050 (réduction de 70% des émissions de gaz à effet de serre) oscillerait entre 279?000 et 585?000 transits annuels de poids lourds.

«Revenir au réalisme»

Le ferroutage n’est donc pas une option, pour l’Initiative des Alpes, mais «l’unique solution». Calendrier oblige, l’association en profite pour rappeler qu’elle ne veut pas d’un deuxième tunnel routier au Gothard, objet de la votation du 28 février 2016. «Ce serait catastrophique, estime John Pult, car au lieu d’utiliser le tunnel ferroviaire on reporterait massivement le transport marchandises sur la route avec une hausse dramatique des émissions de C02.» Le Conseil fédéral rappelle, pour sa part, que ce deuxième tunnel ne servirait qu’à l’entretien et n’entraînerait pas de hausse de capacité. Mais, même dans ce cas, l’Initiative des Alpes conteste l’investissement (lire ci-contre).

Le lobby routier prend acte des exigences de l’Initiative des Alpes. Mais «il n’y a aucun moyen de contraindre les transporteurs étrangers à emprunter le rail ni de contingenter le trafic, c’est interdit par les accords sur le transport terrestre avec l’UE», rappelle cependant Gérard Métrailler, responsable des campagnes politiques au TCS. Et d’ajouter: «J’ai bien peur que l’Initiative des Alpes doive revenir à davantage de réalisme. Je rappelle aussi que le transfert modal réclamerait des infrastructures supplémentaires que ni l’Allemagne ni l’Italie ne consentent aujourd’hui à créer. L’Italie ne veut même pas de marchandises sur la ligne de Milan.»

Créé: 24.11.2015, 09h48

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...