Un impôt sur la viande pour protéger le climat

Proposition chocUn économiste estime que la bonne conscience ne suffit plus. Il veut taxer tous les produits qui génèrent beaucoup de CO2.

La viande, qui a un bilan carbone défavorable, serait taxée fortement.

La viande, qui a un bilan carbone défavorable, serait taxée fortement. Image: Urs Jaudas

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’État doit intervenir avec le gros bâton. C’est la conviction qu’a de plus en plus Ernst Fehr, un professeur d’économie renommé à l’Université de Zurich. Face au changement climatique, il ne croit pas un instant que les choses se régleront toutes seules en faisant appel au sens moral des gens.

Il réclame une méthode plus efficace, mais aussi plus douloureuse: frapper les consommateurs au porte-monnaie en renchérissant tous les produits qui émettent beaucoup de CO2. Il a exposé son plan dans une interview qui a paru ce mardi dans le «Tages-Anzeiger».

L’idée est de taxer proportionnellement tous les produits selon le dommage qu’ils causent à l’environnement. L’économiste cite notamment la viande, grand émetteur de CO2. Vous en doutez? Le WWF a calculé que produire un kilo de viande de bœuf entraîne l'émission de 15,4 kg de CO2, contre à peine 0,7 kg pour les lentilles, une source équivalente de protéines.

Produits régionaux insuffisants

Christoph Meili, spécialiste des écobilans au WWF Suisse, enfonce le clou: «Lorsqu'un citoyen suisse lambda change de type d'alimentation et devient végétarien, il réduit son empreinte écologique alimentaire de près de 24%, voire de 40% s'il devient végane. À titre de comparaison, privilégier les produits régionaux ne permet de réduire son empreinte que de 4%, soit dix fois moins que de supprimer tous les produits carnés pour ne consommer que des produits végétaux.»

Les paysans, dindons de la farce?

Revenons à notre économiste zurichois. Lui veut taxer non seulement les produits alimentaires «néfastes», mais aussi tous les produits en général selon leur bilan carbone. Ne va-t-on pas pénaliser certaines branches en les frappant trop fortement? L'économiste se dit ouvert à des aménagements fiscaux temporaires pour permettre à certains secteurs de s’adapter.

Et les paysans producteurs de viande ou de lait qui prendraient l’impôt en pleine figure? Ernst Fehr relève que les paiements directs permettraient d’atténuer le choc tout en réorientant la production vers une agriculture plus durable.

Où irait l’argent de l’impôt?

Taxer tous les produits, c’est bien joli. Mais où irait l’argent? Va-t-on remplir les caisses de l’État pour ensuite financer des panneaux solaires ou des éoliennes? Non. L’argent serait redistribué à la population, avec une somme fixe par tête de pipe. En clair, plus vous consommez écolo, moins vous êtes taxés et plus vous y gagnez dans la redistribution de l’impôt. Vous adorez les T-bone steaks et roulez dans un gros 4x4? Là, vous morflez.

Il faudra voir si cette idée d’impôt climatique global fait son chemin dans la Berne fédérale. Le premier test sera sans doute la nouvelle loi sur le CO2 avec la taxe sur les billets d’avion et la hausse du prix de l’essence.

Créé: 14.01.2020, 16h37

Articles en relation

Quels sont les labels respectueux du bien-être animal?

Consommation Un site veut aider les consommateurs de viande à faire leur choix. Parmi les bons élèves, un détaillant et un label sortent du lot. Plus...

Demain, tous flexitariens?

Le Matin Dimanche Le dernier rapport du GIEC recommande de diminuer notre consommation de viande par trois pour lutter contre le réchauffement de la planète. Une bonne initiative pour notre santé, aussi? Plus...

La viande accusée de nuire au climat

Mobilisation En marge du sommet lausannois Smile for future, Greenpeace et les militants proclimat réagissent au rapport du GIEC. Plus...

Les start-up anticipent la crise de la protéine

BILAN Lancer des solutions de remplacement à la viande constitue un défi. Pourtant, de plus en plus de start-up ont choisi de se spécialiser dans ce nouveau marché qui devrait exploser d'ici à dix ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève féminise ses panneaux de signalisation
Plus...