L'importation de médocs illégaux explose

SuisseL'Administration fédérale des douanes a saisi l'an dernier 3203 envois de médicaments importés illégalement. C'est trois fois plus qu'en 2017.

Swissmedic met instamment en garde la population contre l'achat sur internet de Xanax.

Swissmedic met instamment en garde la population contre l'achat sur internet de Xanax. Image: DR/Swissmedic

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les médicaments contre l'impuissance figurent en tête de la liste des médicaments importés illégalement.

Viennent ensuite les médicaments susceptibles d'engendrer une dépendance (psychotropes, somnifères et calmants) puis les produits amaigrissants ou de croissance capillaire, a indiqué jeudi dans un communiqué l'Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic.

Plus de 40% des importations illégales proviennent d'Inde (42,2%). Suivent l'Europe de l'Est (32,2%), l'Asie (17,5%, principalement Singapour) puis l'Europe de l'Ouest (6,6 %, principalement la Grande-Bretagne et l'Allemagne).

La saisie d'un plus grand nombre d'envois par rapport à 2017 est aussi le fruit d'une collaboration plus intensive entre les autorités. En 2018, Swissmedic et l'Administration fédérale des douanes ont développé une procédure simplifiée et l'ont testée dans le cadre d'un projet pilote visant les importations illégales de stimulants de l'érection.

C'est pourquoi ces produits représentent une part particulièrement élevée des envois, précise Swissmedic.

Risque élevé pour la santé

En cas d'achat de médicaments d'origine inconnue sur Internet, il y a un risque important que leur contenu ne soit pas conforme à ce qui est indiqué. La prise de médicaments contrefaits de mauvaise qualité représente un risque élevé pour la santé, avertit l'Institut.

Les importations de Xanax, médicament anxiolytique, provenant de sources illégales sur Internet et via le darknet sont préoccupantes, selon Swissmedic. Son principe actif, l'alprazolam, fait partie du groupe des benzodiazépines et est soumis à la réglementation sur les stupéfiants. Ces dernières années, il a de plus en plus fait l'objet d'une utilisation abusive. Les benzodiazépines sont très efficaces et engendrent rapidement une dépendance. Une prise prolongée nécessite des contrôles médicaux réguliers.

En collaboration avec les douanes, Swissmedic a saisi l'an dernier 15 envois illégaux de Xanax en provenance du Cambodge, de Hongrie et d'autres pays. Selon les informations du fabricant de la préparation originale, plus de 95% des préparations de Xanax commercialisées illégalement sont contrefaites.

Privilégier la chaîne de distribution suisse

Des laboratoires suisses ayant analysé des échantillons trouvés dans des soirées ont mis en évidence des ingrédients incorrects, tels qu'antihistaminiques et psychotropes, à la place du principe actif original. Swissmedic met instamment en garde la population contre l'achat sur internet de Xanax et d'autres psychotropes.

En revanche, les médicaments issus de la chaîne de distribution légale en Suisse restent dignes de confiance, souligne l'Institut. La qualité irréprochable de ces préparations fait l'objet de vérifications constantes. Aucune contrefaçon de médicaments dans leur présentation suisse n'a encore été découverte. (ats/nxp)

Créé: 02.05.2019, 20h22

Articles en relation

Des patients forcés à tester des médicaments

Canton de Lucerne L'analyse de 2000 dossiers de la clinique psychiatrique de St. Urban (LU) a montré que le personnel a persuadé les patients de participer à des tests. En cas de refus, certains ont été forcés. Plus...

Les médicaments tombent du ciel, livrés par drones

Ghana L'accès au soin devrait s'améliorer au Ghana. Dès ce mercredi, des drones livreront des médicaments et des poches de sang dans les zones reculées. Plus...

Les génériques deux fois plus chers qu'à l'étranger

Suisse Les habitants de Suisse paient en moyenne deux fois plus pour les médicaments génériques que dans les autres pays. Plus...

Sociétés soupçonnées de trafic de médicaments

Zoug Le Tribunal pénal fédéral a autorisé Swissmedic à consulter des documents de trois firmes qui auraient vendu des médicaments à la qualité douteuse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...