Passer au contenu principal

SuisseL'immigration pas impactée par la pandémie

Le coronavirus n'a pas freiné l'arrivée d'étrangers en Suisse. Ils sont 9% de plus au premier trimestre 2020 par rapport à 2019.

L'immigration des ressortissants européens a augmenté de 2797 personnes.
L'immigration des ressortissants européens a augmenté de 2797 personnes.
Keystone

L'immigration a augmenté de 9% au premier trimestre 2020 par rapport à la même période de l'année 2019, alors que l'émigration a reculé de 8,8%. Le solde migratoire des étrangers s'est établi à 18'386 personnes ( 4733 personnes).

La pandémie ainsi que les mesures adoptées par le Conseil fédéral à partir du 13 mars 2020 pour protéger la population produiront des effets sur les données statistiques dans les mois à venir, indique jeudi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué.

Surtout de l'UE

En chiffres absolus, l'immigration dans la population résidante permanente de nationalité étrangère a augmenté de 3013 personnes. Cette croissance est plus soutenue qu'au cours des années précédentes, mais nettement inférieure aux niveaux enregistrés entre 2013 et 2015. L'immigration des ressortissants des Etats membres de l'Union européenne, de l'Association européenne de libre-échange et du Royaume-Uni a augmenté de 2797 personnes.

Au cours de la même période, 16'809 ressortissants étrangers ont quitté la Suisse, soit 1620 personnes de moins (- 8,8%) qu?à fin mars 2019.

A fin mars 2020, 2'125'410 étrangers vivaient en Suisse. Les nationalités les plus représentées correspondent aux pays suivants : l'Italie (15,3%), l'Allemagne (14,6%), le Portugal (12%), la France (6,7%), le Kosovo (5,4%) et l'Espagne (4%).

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.