Une immense réunion néonazie choque la Suisse

ExtrémismeUne commune saint-galloise a abrité un concert d’extrême droite géant ce week end. Les autorités ont été prises par surprise.

Comme samedi, les adeptes de la mouvance néonazie peuvent compter sur des organisateurs astucieux.

Comme samedi, les adeptes de la mouvance néonazie peuvent compter sur des organisateurs astucieux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le site Internet de la région du Toggenburg (SG) montre des photos de prairies vertes, de chalets anciens et d’adorables chèvres à poils longs. Ce week-end, la carte postale s’est muée en un décor moins bucolique: plus de 5000 personnes appartenant à la mouvance néonazie ont participé à un concert organisé dans une salle d’Unterwasser (SG). Au programme: crânes rasés, riffs de guitare agressifs et bras droits tendus, comme le démontre une photo prise par un journaliste infiltré de la SonntagsZeitung. A l’affiche: des groupes d’extrême droite, dont les musiciens bernois d’Amok, connus notamment pour avoir été condamnés à plusieurs reprises pour leurs textes négationnistes ou appelant au meurtre de personnes de couleur.

Il s’agit du plus grand rassemblement d’extrême droite jamais organisé en Suisse. Il serait dû à l’organisation internationale néonazie Blood and Honour. «Nous ne pouvons pas affirmer qu’il s’agit d’un concert néonazi car nous n’avons évidemment pas pu contrôler tous les participants, nuance Gian Rezzoli, porte-parole de la police saint-galloise. Mais nous pouvons confirmer qu’il s’agit d’un concert d’extrême droite.»

«Nous ne pouvons pas affirmer qu’il s’agit d’un concert néonazi»

Comment un tel événement a-t-il pu être toléré sur notre sol? En réalité, les organisateurs ont habilement manœuvré, comme le montre le flyer de l’événement. Celui-ci donne rendez-vous samedi en fin d’après-midi à Ulm, à une centaine de kilomètres de la frontière suisse. La destination finale a ensuite été communiquée par téléphone aux participants. «Laissez vos natels et vos appareils photo dans la voiture! Salutations du «Reichsmusikkammer» (ndlr: la Chambre de la musique du Reich), conclut le dépliant.

Trop tard pour annuler

La police saint-galloise a été informée il y a quelque temps de l’organisation du concert par le Service de renseignement de la Confédération (SRC). «Ils nous ont signalé qu’un tel rassemblement se préparait dans le sud de l’Allemagne, explique Gian Rezzoli. Nous avons alors activement recherché le lieu exact, en vain. Nous ne l’avons identifié qu’en milieu d’après-midi.» La police a immédiatement prévenu les responsables de la commune ainsi que les propriétaires de la salle du concert. «Mais il était déjà trop tard pour annuler. Trop de monde était déjà sur place.» Gian Rezzoli précise toutefois que l’événement n’a donné lieu à aucun débordement. La police n’est pas intervenue.

Plainte contre les organisateurs?

Lundi, l’histoire a occupé les réseaux sociaux. Une publicité peu flatteuse pour la commune saint-galloise de Wildhaus-Alt Sankt Johann. Son président, Rolf Züllig, est furieux. Il se réserve le droit de porter plainte contre les organisateurs de l’événement, qui ont fourni de fausses informations sur la nature de la soirée afin d’obtenir une autorisation. Les autorités vont notamment se pencher sur la teneur des textes des chansons qui ont été jouées afin de déterminer si la loi antiraciste a été violée.

Hans Stutz, journaliste et spécialiste des mouvements d’extrême droite en Suisse, critique le laisser-faire de la police. «Elle n’a dépisté aucune infraction à la loi sur le racisme. Bien évidemment, puisque ses patrouilles sont restées à l’extérieur, s’agace-t-il sur son site. La police a ainsi confirmé la réputation de «paradis des concerts» de la Suisse auprès des néonazis.» Les forces de l’ordre et Rolf Züllig estiment pour leur part qu’une intervention policière aurait pu faire dégénérer la situation. (TDG)

Créé: 18.10.2016, 07h04

Articles en relation

Possible plainte après un concert néonazi

Canton de Saint-Gall Près de 5000 personnes ont afflué samedi à Unterwasser pour assister à un concert de groupes d'extrême droite. La commune s'insurge. Plus...

Un mouvement marginal

Le mode opératoire de ce week-end correspond trait pour trait aux observations du rapport 2016 sur la sécurité du Service de renseignement de la Confédération (SRC). «La société suisse rejetant majoritairement les idées d’extrême droite, il devient de plus en plus difficile pour les extrémistes de trouver un lieu de rassemblement par exemple pour un concert, peut-on lire. Des salles sont louées pour des raisons apparemment anodines. Le lieu est ensuite tenu secret – aussi dans le milieu lui-même – jusqu’à quelques heures avant le déroulement du concert.» Le SRC identifie les groupes Blood and Honour et Hammerskins comme les principales organisations dans le domaine de l’extrême droite violente en Suisse. Les autres tentatives de créer une structure durable ont toutes échoué. Le milieu reste ainsi marginal et relativement calme en Suisse.
En 2015, le SRC n’a reçu que 28 annonces d’incidents le concernant. Il reste attentif: «Le potentiel de violence persiste et peut se manifester spontanément en fonction de la situation.»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manuel Valls candidat à la mairie de Barcelone
Plus...