Passer au contenu principal

Une immense réunion néonazie choque la Suisse

Une commune saint-galloise a abrité un concert d’extrême droite géant ce week end. Les autorités ont été prises par surprise.

Comme samedi, les adeptes de la mouvance néonazie peuvent compter sur des organisateurs astucieux.
Comme samedi, les adeptes de la mouvance néonazie peuvent compter sur des organisateurs astucieux.
Keystone

Le site Internet de la région du Toggenburg (SG) montre des photos de prairies vertes, de chalets anciens et d’adorables chèvres à poils longs. Ce week-end, la carte postale s’est muée en un décor moins bucolique: plus de 5000 personnes appartenant à la mouvance néonazie ont participé à un concert organisé dans une salle d’Unterwasser (SG). Au programme: crânes rasés, riffs de guitare agressifs et bras droits tendus, comme le démontre une photo prise par un journaliste infiltré de la SonntagsZeitung. A l’affiche: des groupes d’extrême droite, dont les musiciens bernois d’Amok, connus notamment pour avoir été condamnés à plusieurs reprises pour leurs textes négationnistes ou appelant au meurtre de personnes de couleur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.