Les horaires des stations-service sont acceptés

Ouverture des shopsLes magasins des stations-service pourront ouvrir la nuit. La révision de la loi sur le travail a été acceptée dimanche par 55,8% des votants. Dix-huit cantons ont dit «oui». Les refus se sont surtout concentrés en Suisse romande. Cette libéralisation a davantage été portée par les villes.

Chargement du graphique...

La révision de la loi sur les épidémies serait acceptée, selon les estimations gfs.bern, citées par la SSR.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les magasins de stations-service situés sur les aires d'autoroutes ou sur les axes de circulation fortement fréquentés pourront employer du personnel 24 h sur 24.

Le droit en vigueur accorde aux stations-service le droit d'employer leur personnel la nuit et le dimanche. Mais, entre 01h00 et 05h00, les employés ne peuvent s'occuper que de la vente de carburant et du service de cafétéria. Le magasin attenant doit être fermé.

Verrou levé

La révision de la loi fait sauter ce verrou. La levée de l'interdiction ne concernera que les shops des stations situées sur les aires d'autoroute et le long d'axes de circulation importants fortement fréquentés par les voyageurs.

Ce qui exclut les magasins se trouvant sur les voies d'accès aux grandes villes ainsi que les axes supportant le trafic quotidien de pendulaires entre localités proches. Les magasins ne devront en outre proposer que les produits répondant principalement aux besoins des voyageurs: alimentation, hygiène et autres journaux et revues.

Craintes à gauche

Pour le Conseil fédéral et la majorité bourgeoise du Parlement, il ne s'agissait que de supprimer une restriction absurde et bureaucratique. Ils ont pu rallier plus de 1,3 million de votants à leur cause contre environ un million de citoyens plus sensibles aux arguments de la gauche et des syndicats, soutenus dans leur campagne par les milieux religieux.

Selon le camp du «non», les travailleurs pâtiront de cette libéralisation: il faudra davantage de personnel et bien plus qu'une vingtaine de stations-service s'engouffreront dans la brèche. Pis, cette révision de loi ne serait que le premier maillon d'un engrenage dangereux. Car d'autres projets sont en cours.

Villes favorables

Le projet a moins divisé la Suisse que prévu. Les centres urbains l'ont plutôt soutenu alors que les campagnes se sont montrées réticentes. Ainsi un «oui» à 57,1% est sorti des urnes à Genève alors que le «non» l'a emporté par 56,7% en Valais.

Outre ce canton, seuls Fribourg (50,9%), Neuchâtel (53,3%), Uri (56,5%) et le Jura (65,3%) ont rejeté la libéralisation. Une majorité s'est dégagée pour la révision de la loi sur le travail dans le canton de Vaud (55,3%) et à Berne (53,4%).

Le plus fort soutien est venu de Zoug (63,9%) et du Tessin (63,6%). Ils sont suivis de Zurich (62,6%), de Nidwald (62,5%), des Grisons (60%), de Bâle-Campagne (58%) et Bâle-Ville (57,1%) .

(ats/nxp)

Créé: 22.09.2013, 13h22

Articles en relation

Revivez l'après-midi de résultats minute par minute

Votations La Suisse a balayé l'initiative du GSsA sur la suppression du service militaire obligatoire et accepté l'ouverture des shops ainsi que la loi sur les épidémies. Plus...

Les Suisses veulent un service militaire obligatoire

Initiative GSsA La Suisse n'abrogera pas le service militaire obligatoire. Le peuple n'a laissé aucune chance à l'initiative populaire du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA). Aucun canton n'a soutenu le texte, balayé dimanche par 73,2% des voix. Plus...

La loi sur les épidémies passe la rampe

Vaccins La Suisse va moderniser, dès 2016, son dispositif pour faire face à des pandémies et autres maladies se propageant rapidement. Le peuple a accepté dimanche la loi sur les épidémies par 60% des voix Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.