France et Suisse affichent leur réconciliation

Visite d'EtatMalgré le blocage avec l'UE sur la question de la libre circulation, Hollande et Sommaruga ont affiché leur réconciliation après des années de tensions fiscales

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse et la France ont affiché mercredi 15 avril à Berne leur réconciliation après des années de tensions fiscales, au premier jour de la visite d'Etat de François Hollande.

Mais malgré sa promesse de soutenir le dialogue avec l'UE après la votation du 9 février 2014, le président français avoue ne pas savoir «s''il doit y avoir une issue» avec Bruxelles.

La libre circulation «chère» à la France

Aussi bien dans son discours devant le Conseil fédéral in corpore que lors d'une conférence de presse, François Hollande a affirmé clairement que la France ne transigerait pas avec la libre circulation des personnes.

Cette question est manifestement «particulièrement chère» à la France, a reconnu la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga à l'issue des entretiens entre les deux délégations.

Il en va de même pour la situation des plus de 150'000 frontaliers français en Suisse. Une solution avec Bruxelles doit intégrer la protection de leurs acquis, selon le président français.

Les deux pays estiment surtout importants que la Suisse puisse poursuivre les discussions. «Sans savoir si un chemin sera trouvé», admet Simonetta Sommaruga qui s'attend à ce que cette situation dure. Mais de se réjouir de la promesse française de soutenir le maintien de la Suisse dans le programme européen de recherche Horizon 2020.

Rapprochement «significatif» salué

Pour le président français, il faut redonner de la cohérence aux quelque 120 accords bilatéraux entre l'UE et la Suisse. Une incertitude qui contraste avec la résolution des deux présidents à ouvrir une nouvelle phase des relations entre leurs pays après des années de divergences fiscales entamées alors que Nicolas Sarkozy dirigeait la France.

«La question est réglée» après des relations «parfois refroidies», a dit Simonetta Sommaruga. De l'échange bilatéral d'informations aux standards de l'OCDE en passant par la suppression de certains régimes fiscaux, «la Suisse a fait tous les efforts qui étaient attendus d'elle», a renchéri le chef de l'Etat français.

Incertitudes sur l'aéroport Bâle-Mulhouse

Reste à clarifier la situation de l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Après la déclaration adoptée la veille pour un accord d'ici fin 2015, M. Hollande a assuré que les entreprises suisses actives sur le site bénéficieraient de la «flexibilité nécessaire» de la part des autorités françaises.

Le «rapprochement significatif» évoqué par la présidente de la Confédération se matérialise sur le terrain des valeurs. Simonetta Sommaruga a salué la gestion de son homologue, «ferme mais avec humanité», après les attentats de Paris en janvier dernier. Le président français l'a remerciée de son soutien lors de la marche contre le terrorisme.

Ci-dessous, un extrait de l'intervention de Hollande:

Climat, technologies ou encore formation professionnelle

Désormais, l'heure est à la densification de la coopération. Croissance verte, investissements, innovation et économie numérique, échanges scientifiques et universitaires, autant de domaines sur lesquels les deux pays souhaitent avancer.

François Hollande a salué la «contribution exemplaire» de la Suisse avant la conférence de l'ONU sur le climat prévue en décembre prochain à Paris. La France fait aussi de la gestion intégrée des eaux du Rhône, importantes pour le refroidissement de ses centrales nucléaires, et du Grand Genève des questions prioritaires avec la Suisse.

Et François Hollande de souhaiter davantage de rapprochements entre les entreprises des deux pays, comme Holcim et Lafarge. Mais aussi la prise de contrôle «en discussion» par le Français St-Gobain sur le fabricant zougois de spécialités chimiques Sika.

Cinq ministres présents

Il fait par ailleurs de la formation professionnelle l'un des points forts de cette visite d'Etat. Il doit notamment se rendre jeudi dans une entreprise à Hedingen (ZH). «Nous avons des leçons à comprendre» sur la formation duale, a-t-il estimé mercredi.

Pour la seconde journée de sa venue en Suisse, il doit aussi visiter la Haute école des arts à Zurich, avant de se rendre à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et à Ouchy.

Presque dix-sept ans après la dernière visite d'Etat d'un président français, M. Hollande est accompagné par cinq membres du gouvernement. Parmi eux figurent notamment les ministres de l'Ecologie Ségolène Royal, du Travail François Rebsamen et de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem.

Un soldat s'écroule à cause de la chaleur

L'événement insolite de la journée: au second rang, un soldat du détachement présent sur la place de la Cathédrale de Berne pour accueillir le président français s'est écroulé au moment du passage en revue des troupes.

L'incident n'a manifestement pas été remarqué par la présidente de la Confédération ni par son invité. Mais Simonetta Somarruga a ensuite débuté sa conférence de presse commune avec M. Hollande en l'évoquant. Elle a espéré que le soldat se porte bien et l'a remercié pour son engagement au sein du détachement.

Ci-dessous, une vidéo de la parade:

(ats/nxp)

Créé: 15.04.2015, 16h41

Articles en relation

Hollande a vanté la Suisse durant sa première journée

Visite d'Etat Le président français a entamé mercredi une visite d'Etat de deux jours en Suisse. Il a loué les qualités de la Suisse tout en soulignant le problème du vote du 9 février 2014 sur l'immigration. Plus...

Un soldat s'effondre au passage de François Hollande

Insolite Lors des honneurs militaires prévus pour la visite d'Etat de Hollande, un soldat s'est retrouvé étendu inerte sur le sol. Plus...

La presse française, entre «fin des brouilles» et «modèle Suisse»

François Hollande en Suisse La presse française à l'exception notable du Monde et de Libération a présenté largement les différents aspects de la visite qui commence aujourd'hui. Plus...

François Hollande en visite officielle à Berne

Diplomatie Le président français sera accueilli par le Conseil fédéral à Berne sur la Place de la Cathédrale avec les honneurs militaires. Plus...

Hollande à la rescousse des frontaliers?

L'éditorial Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.