Passer au contenu principal

Les gros sous de la science

Ecoles polytechniques et universités acceptent toujours plus le financement de privés, parfois sous des conditions ambiguës.

Keystone

Un droit de regard sur les résultats des recherches avant leur publication. Il y a quelques semaines, la révélation de la teneur du contrat passé entre Merck Serono et l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a fait grand bruit, remettant en question l’indépendance de la recherche lorsque celle-ci bénéficie d’un financement privé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.