Le grand marchandage sur l'avenir des retraites va débuter

Assurances socialesAprès le refus de l'initiative «AVSplus», tous les regards se tournent vers le Conseil national, qui débat ce lundi après-midi de «Prévoyance 2020».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le scrutin de dimanche a servi d’échauffement, le combat va commencer. L’écueil d’une hausse des rentes AVS de 10% ayant été écarté, le Conseil national peut empoigner «Prévoyance 2020», ce vaste projet censé assurer l’avenir de nos retraites. La lutte s’annonce acharnée entre le centre et la gauche d’un côté, le PLR et l’UDC de l’autre.

Le débat durera toute la semaine, et on est loin de l’état d’esprit qui régnait au Conseil des Etats. L’an dernier les sénateurs avaient trouvé un compromis qui avait séduit le PS, le PDC et plusieurs élus PLR. Le projet prévoyait le relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans, un financement complémentaire de l’AVS par une augmentation maximale de la TVA de 1,5 point et un abaissement du taux de conversion à 6%. Pour faire passer la pilule, une hausse des rentes de 70 francs avait toutefois été décidée.

De ce dernier point, la commission du National n’en veut pas. Pas question d’augmenter l’AVS alors que l’avenir de cette assurance sociale n’est pas assuré. La majorité PLR-UDC a donc biffé cette mesure, mais elle n’a toutefois pas encore trouvé de solution pour assurer le maintien des rentes. Lors de la présentation du projet, le président de la commission, Ignazio Cassis (PLR/TI), avait d’ailleurs répété à plusieurs reprises qu’il ne s’agissait pas d’une version finale. La décision de la majorité d’imaginer un mécanisme de hausse de l’âge de la retraite par étapes en cas de dégradation de la situation a aussi soulevé un vent de critique. Le tabou de la retraite à 67 ans avait été levé.

Face à cette fronde, et un échec quasi annoncé devant le peuple, PLR et UDC ont retourné leur veste. Ces derniers jours, les libéraux-radicaux ont travaillé sur une nouvelle piste. Ils souhaitent apporter des corrections, notamment en ce qui concerne la compensation du taux de conversion, que le parti veut compenser uniquement dans le 2e pilier, par de nouvelles cotisations salariales notamment. Cette «troisième voie» sera proposée cette semaine. Quant à l’UDC, elle souhaite découpler le projet, elle qui considère comme une erreur d’avoir voulu mettre dans le même paquet la réforme des premier et deuxième piliers.

Des propositions de dernière minute qui font bondir le conseiller fédéral Alain Berset, énervé que de telles mesures apparaissent quelques jours avant un débat crucial. Mais surtout qu’elles n’ont jamais été mises sur la table malgré les dizaines d’heures de travail passées en commission. On verra cet après-midi, lors du débat d’entrée en matière, les chances qu’auront ces différentes propositions. Le centre et la gauche, eux, soutiennent en tout cas le compromis issu du Conseil des Etats.

Créé: 26.09.2016, 11h30

Articles en relation

L’avenir des retraites se jouera au parlement

AVSPlus Malgré le vote favorable de plusieurs cantons romands, dont Vaud, les Suisses ont dit non à une augmentation de 10% des rentes AVS. Plus...

L'initiative AVSplus des syndicats est rejetée

Votations Le texte des syndicats et de la gauche a été rejeté dimanche par 59,4% des votants. Il n'a reçu le soutien que de quatre cantons romands. Plus...

Comment vivent les aînés? Gros plan sur leur budget

Retraites La sortie du monde du travail est un coup dur financier. Avec quelles conséquences? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Levrat quitte la présidence du PS
Plus...