Passer au contenu principal

Genève et Berne exigent de la SSR un gel des transferts

Les deux cantons accusent la SSR de bafouer l’esprit suisse et de snober «la plus grande ville romande» et la capitale politique.

Serge Dal Busco, Beat Vonlanthen et Christoph Ammann.
Serge Dal Busco, Beat Vonlanthen et Christoph Ammann.
KEYSTONE

Une colère froide. C’est ce qui curieusement transpirait mardi à la conférence de presse des Cantons de Genève et de Berne. Serge Dal Busco, vice-président du gouvernement genevois, avait fait le voyage dans la capitale pour tailler un costard à la SSR. Rejoint par Christoph Ammann, le président du gouvernement bernois, il a dit tout le mal qu’il pensait de la centralisation de l’information dans les cantons de Vaud et de Zurich.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.