Le géant agricole Fenaco bannit le chlorothalonil en Suisse

PesticidesLe fongicide controversé ne sera plus distribué par la coopérative. En attendant une interdiction officielle qui tarde à venir.

Le chlorothalonil est utilisé depuis 50 ans pour une grande variété de cultures, notamment la vigne et les céréales.

Le chlorothalonil est utilisé depuis 50 ans pour une grande variété de cultures, notamment la vigne et les céréales. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fin est proche pour le chlorothalonil, ce fongicide controversé dont les résidus détectés dans l’eau potable ont conduit à la fermeture de nombreux captages en Suisse. La Fenaco, principal distributeur de produits agricoles en Suisse, a décidé de ne plus vendre ce pesticide. La coopérative anticipe ainsi l’interdiction officielle du chlorothalonil par la Confédération, qui se fait toujours attendre.

Heinz Mollet, responsable de la division Agro de la Fenaco, a confirmé la décision au Tages-Anzeiger: «Pour protéger les cultures, nous recommandons l'utilisation de méthodes intégrées de protection et l'utilisation de substances alternatives», explique-t-il.

La décision de la Fenaco suit de peu les recommandations émises le 8 novembre par l’Union suisse des paysans. Cette organisation faîtière, fer de lance du lobby agricole, demandait aux exploitations «de renoncer aux produits contenant du chlorothalonil jusqu’à ce que les autorités prennent une décision. Il existe suffisamment d’autres substances actives pour protéger les cultures.»

Situation floue
L’USP regrettait aussi «le flou actuel» au sujet du fongicide, qui «suscite une grande inquiétude chez les distributeurs d’eau et dans la société». La Confédération a en effet annoncé l’interdiction du chlorothalonil dès cet automne, après 50 ans d’utilisation massive, mais la mesure tarde à se concrétiser. Les industriels, notamment le principal producteur suisse de pesticides, Syngenta, jugent la substance sans danger et demandent la prolongation de son utilisation. Dans l’Union européenne, le chlorothalonil a vu son autorisation retirée le 20 novembre et son usage sera définitivement interdit à partir du 20 mai prochain.

Selon l’USP, sa recommandation vise à éviter que les paysans ne rachètent du chlorothalonil qui se révélerait inutilisable le jour où la Confédération décidera finalement de l’interdire. L’Office fédéral de l’agriculture ne donne pas de date précise, mais a toujours affirmé que sa décision tomberait «dans le courant de l’automne», c’est-à-dire d’ici au 21 décembre.

Créé: 19.11.2019, 18h21

Articles en relation

Guy Parmelin se fait traiter de censeur

Pesticides Au cœur du débat: un document de chercheurs sur les pesticides. L’UDC réfute toute ingérence Plus...

«Voilà pourquoi nous devons traiter la vigne»

Genève Un vigneron a cultivé une partie de sa vigne sans aucun produit, afin de combattre les initiatives contre les pesticides. Plus...

La Suisse peine à interdire des pesticides dangereux

Agriculture Le Matin Dimanche Il faut des années pour bannir les produits identifiés comme toxiques, y compris pour l’homme. Pour la première fois, la Confédération admet des défaillances dans son système d’autorisation. Plus...

Les gardiens de l’eau potable s’attaquent aux pesticides

Pollution Quelque 170 000 Suisses boivent de l’eau polluée par des résidus. Les chimistes cantonaux demandent des règles plus strictes Plus...

Défaillance dans la gestion des pesticides

L'éditorial Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...