Fusées contre le consulat turc: reprise de l'enquête

ZurichLe Tribunal pénal fédéral a décidé de reprendre l'enquête pénale en lien avec le tir d'engins pyrotechniques sur la façade du consulat turc à Zurich en janvier 2017.

Tribunal pénal fédéral.

Tribunal pénal fédéral. Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Ministère public de la Confédération a suspendu à tort l'enquête pénale en lien avec le tir d'engins pyrotechniques sur la façade du consulat turc à Zurich en janvier 2017. C'est l'avis du Tribunal pénal fédéral dans un arrêt rendu public lundi.

La Cour des plaintes du Tribunal pénal fédéral a levé une ordonnance de suspension du Ministère public de la Confédération de novembre dernier. La Turquie avait contesté cette suspension de la procédure pénale.

Personne n'avait été blessé lors de cet incident, mais la façade du bâtiment avait été noircie et une fenêtre brisée. Grâce à des traces d'ADN retrouvées sur l'une des fusées, les enquêteurs avaient pu identifier un suspect.

Mais cette personne n'a pas voulu collaborer et a invoqué son droit de refuser de répondre. Pour cette raison, le Ministère public de la Confédération a considéré qu'il ne pourrait pas obtenir plus d'informations. Mais pour le Tribunal pénal fédéral, il faut malgré tout procéder à une audition formelle et chercher à récolter tous les indices permettant d'identifier le ou les auteurs du délit. (ats/nxp)

Créé: 16.04.2018, 13h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le franc faiblit: la France voisine souffre
Plus...