Passer au contenu principal

Elle frôle un policier sur un passage piéton

Une conductrice, qui avait refusé la priorité à un policier sur un passage piéton, a obtenu en partie gain de cause devant le Tribunal fédéral.

Le Tribunal fédéral désavoue la justice argovienne.
Le Tribunal fédéral désavoue la justice argovienne.
Keystone

Le Tribunal fédéral admet partiellement le recours d'une automobiliste condamnée lourdement pour avoir refusé la priorité à un policier sur un passage piéton. L'affaire est renvoyée à la justice argovienne.

La conductrice avait écopé d'une peine de 100 jours-amendes à 280 francs avec sursis, assortie d'une amende ferme de 8'000 francs, réduite à 5'000 francs en deuxième instance. Les juges argoviens avaient retenu qu'elle ne s'était pas arrêtée à un passage piéton alors qu'un agent s'était déjà engagé sur la moitié opposée.

La justice argovienne en cause

Dans un arrêt publié jeudi, le Tribunal fédéral admet partiellement le recours de la conductrice. Il estime que le Tribunal cantonal argovien a violé son devoir de plein examen en se contentant de vérifier la peine fixée en première instance. Les juges cantonaux avaient le devoir de fixer eux-mêmes une sanction et de la motiver.

La Cour de droit pénal reproche en particulier au Tribunal cantonal d'avoir repris telle quelle l'argumentation du Tribunal d'arrondissement qui reposait essentiellement sur les faits fondant la responsabilité de la conductrice. Or l'interdiction de la double appréciation implique que la fixation de la peine soit argumentée de manière indépendante.

De même, les juges fédéraux relèvent qu'une amende de 8'000 francs ne pouvait pas être infligée en sus d'une peine de 100 jours-amendes. En effet, la sanction globale n'était alors plus proportionnée par rapport à l'appréciation de la faute. (arrêt 6B_502/2019 du 27 février 2020)

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.