Passer au contenu principal

Fribourg ne veut pas abattre le loup de Bulle

Le gouvernement estime que les conditions ne sont pas remplies pour tuer l'animal vu à plusieurs reprises à Bulle et Charmey.

Sursis pour le loup qui a été vu à plusieurs reprises près d'habitations à Charmey et en pleine ville de Bulle cet hiver. En effet, le gouvernement fribourgeois refuse de le faire abattre, révèlentRadio Fribourg ainsi que La Liberté. Motif: les conditions ne sont pas remplies pour permettre une autorisation de tir.

Un tir de régulation n'est possible que si le prédateur fait partie d'une meute «qui s’est reproduite avec succès durant l’année où a lieu la régulation», explique le Conseil d'Etat dans une réponse à une question du député UDC Nicolas Kolly. Une autorisation peut également être délivrée si le prédateur représente «un grave danger» pour la population. A savoir, lorsque, «de leur propre initiative, des loups vivant en meute s’approchent régulièrement de zones habitées ou y pénètrent en se montrant trop peu farouches ou agressifs envers l’homme». Ce qui n'est pas encore le cas de cet individu.

Craintes

Une décision un peu légère aux yeux du Nicolas Kolly: «Moi je n'ai aucune peur, mais c'est vrai qu'on voit en Valais ou à Uri qu'il y a eu pas mal de dégâts aux moutons, aux animaux des éleveurs. Ce qu'on pourrait craindre aussi dans le canton de Fribourg», explique-t-il à la RTS.

Actuellement, les autorités ne savent pas où le loup se trouve et précisent qu'aucune meute n'est recensée sur le territoire cantonal. Le gouvernement rappelle cependant qu’un mâle et une femelle se déplacent ensemble depuis l’été 2016 dans les Préalpes.

Trois loups vivraient actuellement sur le territoire fribourgeois, selon la RTS. Mais les éleveurs ont été jusqu'ici épargnés par des attaques de troupeaux.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.