Feu vert de Fribourg à une bibliothèque modernisée

Votation 10 juinLes Fribourgeois ont plébiscité à 81,01%, le projet d'agrandissement et de modernisation de la Bibliothèque cantonale et universitaire devisé à 79 millions de francs.

En 2011, les Nidwaldiens avaient approuvé à près de 80% une missive du gouvernement demandant au Conseil fédéral de retirer le Wellenberg de la liste des sites potentiels.

En 2011, les Nidwaldiens avaient approuvé à près de 80% une missive du gouvernement demandant au Conseil fédéral de retirer le Wellenberg de la liste des sites potentiels. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Fribourg disposera dès 2023 d'une Bibliothèque cantonale et universitaire (BCU) agrandie et modernisée. La population a approuvé dimanche en votation cantonale à une large majorité un crédit d'engagement de 60 millions de francs.

Les citoyens du canton de Fribourg ont donné leur feu vert par 81,01% contre 18,99%. La participation a atteint 28,49%. En février dernier, le projet, soumis au referendum financier obligatoire, avait été accepté presque à l'unanimité par le Grand Conseil, par 101 voix contre 4 oppositions et une abstention.

Le projet est devisé à 79 millions de francs au total. Sont à déduire les 4 millions de francs déjà accordés en 2014 pour le crédit d'étude, ainsi que les subventions fédérales pour ce projet, au titre de la loi sur l'encouragement et la coordination des hautes écoles. Celles-ci sont estimées à 15 millions.

L'infrastructure actuelle du site principal au centre de Fribourg est précaire, estime le Conseil d'Etat. Cela engendre d'importants problèmes à résoudre, notamment en matière de sécurité des personnes, de stabilité des bâtiments historiques, d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, de manque de surface et de conditions de stockage.

Patrimoine et modernité

Le nouvel écrin renforcera l'attractivité du canton et de ses hautes écoles, argumente par ailleurs le Conseil d'Etat. Il permettra aussi la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine cantonal, ainsi qu'une économie potentielle de l'ordre de 400'000 à 500'000 francs par an sur les coûts directs d'exploitation du futur bâtiment. Le projet d'extension, intitulé «Jardins cultivés» et élaboré par le bureau Butikofer de Oliveira Vernay, à Lausanne, permettra de résoudre ces problèmes et d'offrir «une grande bibliothèque moderne et attractive». Il allie sauvegarde des bâtiments historiques et construction de nouveaux espace flexibles.

Les locaux historiques seront réaménagés et complétés par deux extensions de cinq étages chacune. Celles-ci auront aussi respectivement trois étages et deux étages en sous-sol. La surface utile totale passera ainsi de 10'600 m2 à près de 15'000 m2. La surface dédiée aux usagers sera également quintuplée par rapport à la situation actuelle. La nouvelle bibliothèque offrira 750 places de travail individuelles, 150 places dans des salles de travail en groupe, et quelque 300'000 ouvrages en libre accès.

Gros chantier

Il faudra libérer totalement les locaux du site principal durant les travaux, dont la durée est estimée à 48 mois. Des centaines de milliers de livres devront donc être déménagés au printemps 2019. Les principaux services au public seront maintenus. Ils seront assurés sur le site de la BCU à Beauregard et dans des locaux provisoires situés au centre-ville.

Le bâtiment du siège central de la BCU a été construit en 1910. L'Université de Fribourg comptait alors 350 étudiants, contre 3500 en 1974 lors de sa première extension. Aujourd'hui, l'établissement universitaire accueille quelque 10'000 étudiants, tandis que la bibliothèque enregistre près de 250'000 entrées et procède à plus de 500'000 prêts par an. (ats/nxp)

Créé: 10.06.2018, 13h56

Articles en relation

Désaffecter le nucléaire coûtera encore plus cher

Suisse L'estimation pour le montant des travaux, y compris la gestion des déchets radioactifs, est passée de plus de 21 milliards à près de 23,5 milliards de francs. Plus...

Refus des Jurassiens d'enfouir des déchets radioactifs

Jura Selon les résultats définitifs, 53,67% des Jurassiens ont dit «non» au dépôt de déchets radioactifs près de leur frontière. Plus...

Le Jura se prononcera sur les sites de stockage

Nucléaire Deux questions correspondant à chacun des deux sites d'implantation potentiels de déchets radioactifs prévus en Suisse alémanique seront posées aux Jurassiens. Plus...

Trois sites encore à étudier pour le stockage

Déchets radioactifs La Commission fédérale de la sécurité nucléaire maintient le projet nord des Lägern qui reste en lice avec Jura-est et le Weinland zurichois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...