Passer au contenu principal

Le fourgon attaqué à Daillens n'avait qu’un blindage léger

Le véhicule, qui appartient à La Poste, n’était que semi-blindé alors que l’horaire autorisait le passage d’un véhicule plus lourd.

Les malfrats qui ont attaqué un fourgon de La Poste lundi vers 19h40 à Daillens courent toujours (lire encadré). Contacté, le géant jaune se dit «choqué par la violence et l’énergie criminelle des auteurs de cet acte». Dans les détails, le transporteur était un véhicule appartenant à SecurePost, une filiale de La Poste. Sur les réseaux sociaux, l’affaire relance la polémique sur l’interdiction de circuler de nuit pour les véhicules lourds, autrement dit totalement blindés. Car à la mi-août, le Conseil fédéral décidait de rejeter une motion qui demandait de la lever.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.