Passer au contenu principal

Le fossé ville-campagne se creuse sur le logement

L’initiative des milieux des locataires a échoué. Outre Sarine, on a mal digéré «l’étatisme» du projet

Vous voulez un loyer abordable en ville? Ne comptez pas trop sur la Confédération et allez habiter à la campagne où les appartements sont moins chers. C’est en gros le message que les Suisses ont envoyé dimanche dans les urnes. Ils ont nettement refusé l’initiative des associations de locataires qui exigeaient qu’au moins 10% des nouveaux logements appartiennent à des coopératives. Le non dépasse les 57% et met en lumière plusieurs fossés de la Suisse contemporaine: celui entre la ville et la campagne, celui entre la Suisse romande et la Suisse alémanique et enfin celui entre la gauche et la droite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.