Forte mobilisation contre les exportations d'armes

SuisseLa Coalition contre les exportations d'armes vers les pays en guerre civile a réuni 25'000 personnes en moins de deux jours.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ces 25'000 personnes se sont déclarées prêtes à récolter des signatures, comme l'a annoncé mardi la coalition non partisane. Cela démontre le fort mécontentement de la population à l'égard du projet du Conseil fédéral d'assouplir les règles à l'exportation.

Même si les 25'000 sympathisants nécessaires sont réunis, l'appel de la Coalition reste en ligne. Cette mesure vise à maintenir la pression sur le Conseil fédéral pour qu'il mette un terme à la modification prévue de l'ordonnance. Le texte a d'ores et déjà été déposé la semaine dernière à la Chancellerie fédérale.

Assouplissements critiqués

L'initiative vise à corriger deux décisions de la Berne fédérale. D'une part, un premier assouplissement, décidé par le Parlement en 2014, autorisait les exportations vers des pays outrepassant systématiquement les droits humains.

D'autre part, l'assouplissement de l'ordonnance sur le matériel de guerre, annoncé en juin par le Conseil fédéral, permettrait d'exporter des armes vers des pays en conflit interne s'il n'y a aucune raison de penser que les armes seront utilisées dans ce conflit La Coalition est composée de représentants de partis bourgeois, libéraux et de gauche, ainsi que des milieux religieux et de plusieurs associations et ONG.

Lacunes de la législation

Sous la coupole, le PDC et le PS ont eux exigé un débat d'actualité au Conseil national sur l'exportation d'équipements militaires. Tout comme la coalition, les deux partis critiquent le projet du Conseil fédéral d'assouplir les dispositions relatives à l'exportation d'armes et demandent que ce projet soit reconsidéré.

Le PDC invite le Conseil fédéral à reconsidérer ce plan. Des informations faisant état d'équipements militaires suisses retrouvé dans les mains de terroristes du groupe djihadiste Etat islamique et en Libye ont déclenché des discussions, a souligné le parti mardi.

Il souhaite également discuter des lacunes de la législation sur les exportations d'armes. La semaine dernière, le Contrôle fédéral des finances a fustigé dans un rapport des contrôles insuffisants et des failles juridiques permettant de contourner les interdictions, déjà actuellement.

Dans le cadre d'une intervention urgente, le PS pose lui la question de savoir comment le Conseil fédéral entend concilier les exportations d'armes dans les pays en conflit interne avec la promotion de la paix et des droits de l'homme. (ats/nxp)

Créé: 11.09.2018, 20h38

Articles en relation

Des armes suisses circulent en Libye

Armement Des commerçants de Tripoli vendent des armes de l'entreprise d'armement Ruag. La façon dont elles sont arrivées sur place n'est pas claire. Plus...

RUAG voulait exporter des lance-mines au Qatar

Suisse La télévision alémanique s'est procurée le rapport complet du Contrôle fédéral des finances sur les exportations d'armes. Qui mentionne une tentative de RUAG au Qatar. Plus...

L'EI et Al-Qaïda s'arrachent les grenades suisses

Syrie Des terroristes membres de l'ex-branche d'Al-Qaïda ont volé des armes «made by Ruag» à une cellule de Daech ennemie. Plus...

Une coalition s'oppose aux exportations d'armes

Suisse Une coalition s'oppose au Conseil fédéral. Elle menace de déposer une initiative contre l'exportation d'armes dans les pays en guerre civile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...